Fosse à saumon de la rivière Matane: le déboisement sème l'indignation

Plusieurs plaintes ont été déposées contre le déboisement... (Collaboration spéciale, Johanne Fournier)

Agrandir

Plusieurs plaintes ont été déposées contre le déboisement de la fosse Métropole, l'une des plus importantes fosses à saumon de la rivière Matane.

Collaboration spéciale, Johanne Fournier

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Johanne Fournier
Le Soleil

(Saint-René-de-Matane) Plusieurs plaintes ont été déposées contre le déboisement de l'une des plus importantes fosses à saumon de la rivière Matane. Le propriétaire du terrain privé qui longe la fosse Métropole, située à Saint-René-de-Matane, a rasé une partie du couvert forestier sur une longueur de 150 à 200 pieds pour y construire une terrasse et une passerelle.

Selon certaines sources, les intentions du propriétaire, Jean-Étienne Chassé, étaient de développer des activités commerciales en bordure de la fosse. Malgré deux messages laissés dans sa boîte vocale et une visite à son domicile, il a été impossible d'obtenir sa version.

«Ma préoccupation, c'est qu'il y ait du ruissellement et de la sédimentation dans la fosse», indique la directrice de la Société de gestion de la rivière Matane (SOGERM), Mireille Gagnon. «C'est une fosse qui est très réputée, achalandée et belle. La SOGERM n'entérine nullement cette action-là. Au niveau touristique, pour le village de Saint-René, elle a son importance. Au niveau du paysage, on trouve ça aberrant. L'intégrité environnementale de la fosse est affectée.»

Un pêcheur de saumon de Québec, Jean Simard, fait partie des dizaines de personnes qui ont porté plainte. «Quand il va y avoir des gros coups d'eau, la vase va détruire la fosse à saumon, appréhende-t-il. Il y a aussi des arbres qui vont tomber dedans.» Rencontrés sur les lieux, deux pêcheurs, qui ont refusé de s'identifier par peur de représailles, abondent dans le même sens. «Il a complètement scrapé la fosse», commente l'un d'eux, qui pêche dans cette fosse depuis 40 ans.

«Déplorable»

«Je trouve ça déplorable d'autoriser des choses comme ça en bordure d'une des meilleures fosses de la rivière Matane», fulmine le directeur général de la Fédération québécoise du saumon de l'Atlantique. «Que Saint-René ne vienne pas se targuer d'être un endroit touristique intéressant!»

Le maire de Saint-René-de-Matane précise que sa municipalité n'est pas mandataire de la conservation de la rivière et que les autorisations ont été émises par la MRC de la Matanie. «Il y a quelqu'un, quelque part, qui a manqué ou mal compris, croit Roger Vaillancourt. La personne pour qui le permis a été émis peut, parfois, l'étirer ou mal le comprendre. Puis, des fois, il y a de la mauvaise volonté aussi.»

Le directeur régional du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs confirme que le déboisement est non conforme à la loi. «On a demandé au propriétaire un plan de mesures correctives, spécifie Jules Boulanger. On a reçu quelque chose de sa part nous confirmant que l'aménagement qu'il a fait était à des fins strictement privées. Alors, il tombe sous la juridiction de la MRC.»

Autorisations révoquées

Du côté de la MRC, le directeur de l'aménagement et de l'urbanisme stipule que des autorisations ont été émises sur cette propriété, mais qu'elles ont été révoquées à la suite des travaux. «Je n'irai pas plus loin que de dire qu'on est en relation avec le monsieur et qu'on regarde ce qu'il est possible de faire, indique Olivier Banville. La pêche au saumon est un loisir hautement contemplatif. Ce sont des gens qui dépensent beaucoup pour leur loisir. Ils ont donc l'épiderme un peu sensible. Mais c'est justifié.»

Selon M. Banville, le déboisement a l'air pire qu'il ne l'est en réalité. «Derrière la coupe, il y a un chemin forestier qui fait en sorte que ça a l'air d'être déboisé profondément, souligne-t-il. En réalité, la coupe est pas mal plus étroite. Mais c'est sûr qu'il a trop déboisé dans la rive. Il y a d'autres cas qui sont peut-être encore plus dérangeants, mais qui ont l'avantage d'être plus discrets pour les contrevenants.»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer