Exclusif

Consommation d'eau potable: Lévis menace de sévir

Pour l'instant, les réserves sont acceptables et les... (Photo: archives La Presse)

Agrandir

Pour l'instant, les réserves sont acceptables et les policiers ne font qu'avertir un citoyen pris en flagrant délit d'arrosage.

Photo: archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La Ville de Lévis hausse le ton. Non seulement elle maintient les restrictions sur l'usage de l'eau potable dans cinq secteurs, mais les autorités pourraient aller jusqu'à distribuer des contraventions aux délinquants à l'heure où le rebranchement à la rivière Chaudière ne se fera pas avant des semaines. 

Effet des vacances ou impression que tout est réglé? Chose certaine, les quelque 55 000 citoyens de Charny, de Sainte-Hélène-de-Breakeyville, de Saint-Rédempteur, de Saint-Nicolas et de Saint-Étienne-de-Lauzon ont relâché leurs efforts sur la réduction d'eau potable demandée depuis la tragédie de Lac-Mégantic, a déploré hier la porte-parole de la Ville de Lévis, Lise Routhier.

«Les gens ont vite repris leurs anciennes habitudes. Il faut taper sur le même clou», a-t-elle dit.

Depuis la tragédie ferroviaire du 6 juillet, la présence d'hydrocarbures dans la rivière Chaudière a obligé la Ville à alimenter temporairement son usine de traitement d'eau potable de la rivière Beaurivage.

Une situation plus «fragile», qui demande la collaboration des citoyens appelés à ne pas arroser, laver leur voiture ou remplir leur piscine, réitère Mme Routhier.

Or, si une réduction a été observée les deux premières semaines, les litres de consommation montent en flèche ces jours-ci. D'une moyenne de 20 000 m3 par jour, elle était passée à 12 000 m3 au début des restrictions. «Mais depuis deux semaines, ça monte jusqu'à 17 000 m3», a expliqué la porte-parole.

Amendes

Au point où les autorités lévisiennes pourraient devoir distribuer des contraventions. «On ne veut pas en venir là, mais il faut vraiment un rappel à l'ordre», dit Mme Routhier.

Pour l'instant, les réserves sont acceptables et les policiers ne font qu'avertir un citoyen pris en flagrant délit d'arrosage.

Mais une sécheresse de quelques jours ou un «bris à l'équipement» temporaire branché à la rivière Beaurivage pourrait fragiliser les réserves d'eau, a illustré Mme Routhier.

Si jamais la situation commandait des «moyens drastiques», elle indique que les policiers iront jusqu'à donner des amendes pouvant aller jusqu'à 300 $ et les doubler en cas de récidive.

Dans le camp du ministère

Ces restrictions à la consommation d'eau potable pour 55 000 citoyens seront en vigueur jusqu'à ce que la Ville de Lévis puisse rebrancher son réseau à la rivière Chaudière. Et le feu vert viendra du ministère de l'Environnement et de la Santé publique, rappelle Lise Routhier.

Le 30 juillet, le Ministère a indiqué qu'il n'observait pratiquement plus de traces d'hydrocarbures à la surface de l'eau de la Chaudière. 

Par contre, du pétrole s'est déposé au fond de la rivière, ce qu'un comité a entrepris d'analyser. Une semaine plus tard, la situation prévaut, a confirmé hier Jean-Marc Lachance, du ministère de l'Environnement.

L'interdiction de prélever l'eau portable dans la Chaudière sera maintenue «assurément pour quelques semaines encore», dit-il. 

Restriction à l'utilisation de l'eau potable

Secteurs visés (55 000 personnes au total)

- Charny

- Sainte-Hélène-de-Breakeyville

- Saint-Rédempteur

- Saint-Nicolas

- Saint-Étienne-de-Lauzon

Avis en vigueur

- Restreindre l'utilisation du lave-vaisselle et de la laveuse

- Diminuer la fréquence des bains et la durée des douches

- Interdiction de laver la voiture

- Interdiction d'arroser le gazon

- Interdiction de remplir la piscine

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer