Lac-Mégantic: la canicule comme nouvel obstacle

Samedi encore, des enquêteurs de la Sûreté du... (Photo tirée de la page Facebook de la SQ)

Agrandir

Samedi encore, des enquêteurs de la Sûreté du Québec et des représentants de l'Institut médico-légale du Québec ont bravé la chaleur pour fouiller les décombres dans l'espoir de trouver les victimes manquantes.

Photo tirée de la page Facebook de la SQ

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Tragédie à Lac-Mégantic

Actualité

Tragédie à Lac-Mégantic

Un convoi ferroviaire transportant du pétrole brut a explosé à Lac-Mégantic, le 6 juillet, faisant plusieurs morts et rasant la quasi-totalité du centre-ville historique de cette municipalité. »

(Québec) La chaleur intense s'est ajoutée à la tâche déjà complexe du bataillon de policiers et de pompiers qui s'activent pour retrouver les corps des victimes de la catastrophe ferroviaire de Lac-Mégantic. Alors que le bilan a grimpé à 33 morts samedi, les autorités se préparaient à affronter la canicule des prochains jours.

La chaleur intense s'est ajoutée à la tâche... (Photo tirée de la page Facebook de la SQ) - image 1.0

Agrandir

Photo tirée de la page Facebook de la SQ

Cinq corps ont été découverts pendant la chaude journée de samedi, ce qui signifie que 17 personnes considérées comme mortes sont toujours introuvables.

Le soleil de plomb et les températures à la hausse ne ralentissent toutefois pas le travail des effectifs affectés à la scène de crime au centre-ville, a assuré samedi Gaëtan Drouin, directeur du service de protection contre les incendies de la Ville de Sherbrooke.

«On nous annonce une canicule jusqu'à jeudi. Soyez assurés que les pompiers du Québec sur le site et l'ensemble des travailleurs vont travailler avec acharnement de façon à assurer une continuité dans le travail», a indiqué M. Drouin lors d'un point de presse en fin de journée.

«Il faut vraiment faire attention aux gens sur le site et assurer des rotations pour éviter des coups de chaleur ou des malaises», a ajouté celui qui coordonne les opérations de la soixantaine de services de pompiers actifs dans la «zone rouge».

«On parle de températures qui peuvent aller jusqu'à 34 degrés de jour. Ce que ça demande, c'est de boire beaucoup d'eau et des pauses fréquentes. Ça prend plus d'effectifs et de rotations sur le site», détaille M. Drouin.

L'inspecteur Michel Forget de la Sûreté du Québec s'est également fait rassurant sur les conditions de fouille. Il a indiqué que l'idée d'utiliser des ventilateurs pour faciliter les recherches avait finalement été écartée, en raison des risques d'incendie.

Les autorités ont reconnu que la présence de produits pétroliers dans les wagons-citernes incendiés et leur infiltration dans le sol augmentent d'autant plus les risques en temps de canicule. Or, elles ont rappelé que des tests de toxicité sont constamment réalisés pour s'assurer que les émanations de gaz ou de liquides inflammables ne dépassent pas les seuils acceptables.

Une minute de silence

L'inspecteur Forget a affirmé que les travailleurs affectés à la fouille ont eux aussi observé une minute de silence samedi midi. «Ils se sont recueillis parce qu'ils ont un respect pour les victimes, ils ont à coeur de retrouver ces gens-là pour faire la lumière.»

Les recherches qui dureront «des semaines» s'attardent présentement au Musi-Café, «un des endroits les plus complexes», selon M. Forget. L'infiltration de produits pétroliers dans les décombres rend l'opération «extrêmement difficile», a-t-il précisé.

Par ailleurs, le centre d'hébergement qui avait été aménagé dans la polyvalente Montignac sera fermé aujourd'hui, après avoir accueilli les sinistrés depuis un peu plus d'une semaine. Les résidants qui n'ont toujours pas regagné leur domicile seront déménagés dans des endroits plus douillets, qui n'ont pas été détaillés.

Une porte-parole du ministère de l'Environnement a de son côté annoncé que le nettoyage des berges de la rivière Chaudière «pourrait bientôt débuter», la situation étant maintenant «sous contrôle». Or, le Ministère prévient les nombreux citoyens qui se sont portés volontaires pour participer aux opérations de nettoyage qu'il ne pourra recourir qu'aux services d'entreprises spécialisées.

Liste des victimes identifiées

Les noms de huit victimes du déraillement de train à Lac-Mégantic ont été rendus publics jusqu'à maintenant par le Bureau du coroner. Une autre victime a été identifiée samedi au laboratoire médico-légal de Montréal, et son nom devrait être dévoilé dimanche matin, le temps que les autorités préviennent la famille.

- Éliane Parenteau, 93 ans

- Frédéric Boutin, 19 ans

- Kathy Clusiault, 24 ans

- Élodie Turcotte, 18 ans

- Yannick Bouchard, 36 ans

- Karine Lafontaine, 35 ans

- Maxime Dubois, 27 ans

- Mélissa Roy, 29 ans

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer