Le fleuve Saint-Laurent déborde à Québec

La circulation automobile a été interrompue pendant une... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

La circulation automobile a été interrompue pendant une heure et demie dans le secteur de la traverse Québec-Lévis.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le fleuve Saint-Laurent est sorti de son lit dimanche matin à plusieurs endroits dans la région de Québec, sans conséquence majeure. Quelques sous-sols ont été inondés, et les eaux se sont retirées en l'espace d'une heure et demie.

Au plus fort du débordement vers 8h, près... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve) - image 1.0

Agrandir

Au plus fort du débordement vers 8h, près d'un mètre d'eau a envahi la rue Dalhousie, dans le Vieux-Québec.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Le fleuve Saint-Laurent est sorti de son lit... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve) - image 1.1

Agrandir

Le fleuve Saint-Laurent est sorti de son lit dimanche matin à plusieurs endroits dans la région de Québec.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Au plus fort du débordement, vers 8h, près d'un mètre d'eau a envahi la rue Dalhousie, dans le Vieux-Québec, explique le porte-parole de la Ville de Québec, Jacques Perron. La circulation automobile a été interrompue pendant près de deux heures dans le secteur de la traverse Québec-Lévis. La circulation a repris vers 10h. Aucune demeure dans ce secteur du Vieux-Québec n'a été inondée, a fait savoir M. Perron.

Des résidences du quartier Montmorency, dans Beauport, ont été menacées. Un sous-sol a même été inondé. Ces maisons sont situées près du fleuve, sur le boulevard Sainte-Anne, a confirmé le Service de protection incendie de la Ville de Québec. Les pompiers sont intervenus par mesure préventive mais ont quitté rapidement les lieux.

À Château-Richer, au camping Turmel, l'eau a envahi le terrain situé sur le rivage, dérangeant la matinée des usagers. Le débordement aurait été assez important. «J'ai des gens qui sont ici depuis 40 ans et ils n'ont jamais vu ça», a raconté la propriétaire du camping, Jacinthe Lajoie. «À ma connaissance, il y a une roulotte qui a été inondée.» Des voitures envahies par les eaux ont dû être remorquées. Personne n'a été blessé.

Les pompiers ont coupé l'électricité sur le terrain de camping pour la durée de l'inondation. Certains vacanciers ont aussi fait évacuer leur roulotte, mais la plupart ont attendu que la situation se résorbe. Les résidants ont ensuite procédé à une corvée de nettoyage, le débordement ayant déplacé plusieurs objets et débris.

Sur la Rive-Sud, à Saint-Romuald, l'eau s'est aventurée dans le secteur du chemin du Fleuve. «Ça n'a pas touché d'autres rues», a indiqué un porte-parole du Service de police de Lévis. Deux ou trois résidences auraient été inondées, mais on ne parlerait que de quelques pouces d'eau.

Aucun dégât majeur n'a été répertorié dans la région.

Vents et marées

«Ce sont les vents forts et les marées qui ont causé le problème», a affirmé René Héroux, météorologue pour Environnement Canada.

D'abord, les marées du fleuve ont une amplitude de près de six mètres à cette période-ci de l'année dans le secteur de Québec. Quant à Éole, il a poussé les vents jusqu'à 90 km/h aux abords du Saint-Laurent, dans la nuit de samedi à hier. «Ce n'est pas banal», a commenté le météorologue. La force du vent et son orientation nord-est ont contribué à déplacer des masses d'eau, provoquant les inondations principalement concentrées sur la rive nord.

La pluie, bien qu'il en soit tombé abondamment en fin de semaine, n'est pas un facteur aussi déterminant que le vent, a précisé M. Héroux.

Les autorités continueront de surveiller le niveau du fleuve lundi matin, d'importantes marées étant toujours prévues.

L'avis de débordement côtier d'Environnement Canada qui était en vigueur pour la fin de semaine est cependant levé, les vents s'étant calmés.

*****

De la neige à l'approche de juin

La neige est réapparue en fin de semaine dans la capitale et les régions environnantes, à quelques jours du mois de juin.

Dans la nuit de samedi à dimanchem, Transports Québec a dû interdire la circulation aux camions lourds sur la route 138, dans Charlevoix, en raison de la visibilité nulle causée par les précipitations de neige et les forts vents. L'interdiction a été maintenue près de quatre heures entre Beaupré et Baie-Saint-Paul, selon le porte-parole de Transports Québec, Yves Kirouac.

Même scénario sur la route 169, entre la Réserve faunique des Laurentides et Hébertville, où on a interdit aux camions de circuler pendant environ une heure.

De la neige s'est également déposée sur les routes de Québec et de la Chaudière-Appalaches dimanche matin, mais rien pour causer des désagréments.

Selon Environnement Canada, entre 5 et 10 centimètres de neige étaient prévus dimanche pour les secteurs montagneux de Charlevoix, de la Beauce, de la Réserve faunique des Laurentides, du Saguenay et de l'Estrie.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer