Vague de froid: chantiers déserts, travailleurs en retard

Vague de froid sur Québec... (Le Soleil, Steve Deschenes)

Agrandir

Vague de froid sur Québec

Le Soleil, Steve Deschenes

Partager

Sur le même thème

(Québec) Le mercure sous les - 20 °C paralyse certaines activités économiques et sportives. C'est le cas de chantiers de construction et de stations de ski.

Il fallait se couvrir au maximum mercredi pour... (Le Soleil, Patrice Laroche) - image 1.0

Agrandir

Il fallait se couvrir au maximum mercredi pour braver le froid sibérien qui s'est abattu sur Québec.

Le Soleil, Patrice Laroche

Mercredi, plusieurs chantiers étaient déserts. Parmi eux, celui de l'amphithéâtre. À la Ville de Québec, on mentionne qu'il pourrait l'être encore aujourd'hui si le mercure continue de flirter dans les valeurs négatives extrêmes. Dans pareilles conditions, certains travaux ne peuvent être exécutés. Le béton ne peut être coulé, tandis que d'autres matériaux deviennent cassants. Sans compter la machinerie qui peine parfois à fonctionner.

Plusieurs travailleurs sont arrivés en retard au boulot. Des milliers d'automobiles refusaient de démarrer, mercredi. Le CAA-Québec a d'ailleurs enregistré un nombre d'appels pour des survoltages qui s'approchait du record de 12 578 appels du 24 janvier 2011. Dans la seule région de Québec, les unités mobiles avaient répondu à plus de

1300 appels en fin d'après-midi.

Centres de ski fermés

Les skieurs aiment l'hiver, mais quand même. Les centres de ski Mont-Sainte-Anne, Le Relais et Stoneham ont fermé leurs portes, mercredi soir, en raison du froid extrême. Les activités devraient reprendre normalement, aujourd'hui. Peu d'adeptes dévalaient les pentes dans le jour.

Les organisateurs de la Coupe Best Buy du Lac-Beauport ont également annoncé l'annulation du tournoi de hockey prévu en fin de semaine. Dans un communiqué, le président de hockey Québec, Sylvain B. Lalonde explique que «les critères de température en ce qui a trait à la tenue de compétitions hivernales extérieures stipulent que pour les enfants d'âge atome et pee-wee, la température minimale pour tenir un événement extérieur est de -15 °C». L'an passé,

36 équipes étaient de la compétition. 

Quelques lits disponibles à Lauberivière

Malgré le froid intense qui sévissait mercredi soir dans la capitale nationale, les 39 lits d'hébergement d'urgence de la Maison de Lauberivière destinés aux itinérants n'étaient pas tous occupés, lorsque Le Soleil a communiqué avec l'organisme tard en soirée. La grande majorité des lits avait été octroyée, mais il restait encore quelques places.

Un membre du personnel nous a expliqué qu'en période de conditions climatiques sibériennes, les sans-abri prennent davantage l'initiative de se trouver un plan B pour avoir une place chaude où dormir, afin de ne pas prendre le risque de se faire fermer la porte au visage devant un refuge plein à craquer. Et quand ils ont ce plan de secours, ils l'utilisent au lieu de dormir à Lauberivière.

L'organisme avait vécu une situation d'occupation beaucoup plus marquée pour les 15 premiers mois de décembre 2012, alors que le taux d'occupation de ses lits d'urgence avait grimpé de 43 % pour la même période, comparativement à 2008. Au moment d'écrire ces lignes, mercredi soir, le mercure oscillait autour des - 24 °C. En tenant compte du refroidissement éolien, la température ressentie sur la peau plongeait à - 38 °C.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer