Vague de froid: Hydro prévoit une pointe de consommation historique

Hydro-Québec demande aux citoyens de diminuer leur consommation... (Photothèque Le Soleil, Érick Labbé)

Agrandir

Hydro-Québec demande aux citoyens de diminuer leur consommation d'énergie aux heures de pointe: de 6h à 9h et de 16h à 20h, jusqu'à mardi, 9h.

Photothèque Le Soleil, Érick Labbé

Le Soleil

(Québec) Il fait froid. Deux conseils : habillez-vous chaudement... et réduisez votre consommation d'électricité. Le premier n'est qu'un conseil d'ami en prévision des - 39 Celsius annoncés lundi matin, en tenant compte du facteur de refroidissement éolien. Le second, c'est Hydro-Québec qui vous y enjoint, et ce, pour faire face à la pointe historique de 38 000 mégawatts (MW) anticipée au même moment.

Le record de consommation précédent date du 16 janvier 2009, avec une pointe à 37 230 MW, alors que le mercure atteignait un creux de - 32 Celsius. Hydro-Québec avait alors redémarré des centrales thermiques pour faire face à la demande, parce que le complexe de Churchill Falls s'était décommandé pour un total de 1000 MW. Cette fois, «tous nos équipements sont disponibles, efficaces et fonctionnels. Nous avons une marge [...] mais nous avons besoin de la collaboration des citoyens pour conserver cette marge», explique la porte-parole d'Hydro-Québec, Isabelle Thellen.

Citoyens, à vos compteurs d'électricité! Et particulièrement aux heures de pointe, c'est-à-dire de 6h à 9h et de 16h à 20h, jusqu'à mardi, 9h. Hydro-Québec suggère trois moyens simples de donner un coup de main : limiter l'utilisation de l'eau chaude en prenant des douches plus courtes, par exemple; éviter l'utilisation du lave-vaisselle, de la laveuse et de la sécheuse; et réduire l'éclairage à l'essentiel. En effet, on ne pourrait trouver meilleur moment pour éteindre les lumières de Noël...

Cette fois, ce n'est pas tant les températures extrêmes que la durée de la vague de froid qui fera turbiner... les turbines. «Plusieurs jours consécutifs de grands froids occasionnent un refroidissement de l'enveloppe externe des maisons et augmentent le besoin en chauffage», particulièrement lorsqu'on sait que 74 % des ménages chauffent à l'électricité et que ce poste de consommation représente en moyenne 54 % de la facture, explique la porte-parole.

Hydro-Québec devra importer de l'électricité pour amortir le choc et demandera aussi aux grands consommateurs industriels de diminuer leur consommation.

La vague de froid - qui n'a rien d'exceptionnel - s'est installée progressivement vendredi soir et restera sur le Québec jusqu'à mardi en fin de matinée, précise le météorologue d'Environnement Canada André Cantin. La température la plus froide de la vague, - 29 Celsius, était prévue cette nuit. Le temps sera plus doux dans les prochains jours, mais tout de même bien en deçà des normales de saison. Le mercure chutera de nouveau la fin de semaine prochaine.

Le porte-parole du CAA, Cédric Essiminy, prévient que les dépanneuses seront fort occupées lundi matin. Déjà, le CAA a répondu à 3500 appels pour des dépannages au Québec, dimanche - la moyenne est de 3000 appels par jour -, un nombre exceptionnellement élevé pour un dimanche.

Puisqu'il vaut mieux prévenir que guérir, il y va de quelques conseils : s'assurer que la batterie de l'auto soit en bon état (idéalement à l'automne!), brancher la voiture environ trois heures avant de partir et faire le plein d'essence pour qu'il y ait le moins d'air possible dans le réservoir. En effet, l'air humide peut se condenser, avec pour résultat de mélanger de l'eau à l'essence.

Si la voiture a dormi toute la fin de semaine, il serait peut-être bien, ajoute-t-il, de la réveiller un instant et de rouler quelques kilomètres pour qu'elle soit un peu moins froide le lendemain.

Peu de neige

Les températures enregistrées cet hiver n'ont rien de surprenant, mais on ne peut en dire autant des précipitations. La saison froide avait commencé près des normales, en décembre, «mais certains redoux ont fait en sorte que la neige au sol s'est perdue», explique le météorologue André Cantin. Au grand dam des skieurs et des centres de glisse, le Québec n'a pas été gâté en matière de flocons depuis janvier. Il est tombé un maigre 15 centimètres de neige depuis le début de l'année, alors que la moyenne est de 73 cm.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer