Abattage d'arbres à l'Ancienne-Lorette: le maire rejette le moratoire

(Québec) Le maire Émile Loranger a refusé d'accorder aux citoyens de L'Ancienne-Lorette un moratoire pendant lequel aucun arbre ne pourrait être abattu dans le parc municipal où un promoteur privé, Marc Drolet, entend construire un aréna, en partenariat avec la Ville.

Refusant même de donner la date précise du début des travaux, le maire Loranger a cependant laissé échapper que M. Drolet «peut faire ça demain matin s'il le veut».

Rien pour rassurer la centaine de citoyens et plus qui s'étaient déplacés à l'hôtel de ville, hier soir, pour entendre les explications de leur maire.

D'entrée de jeu, M. Loranger a confirmé que pas moins de 1500 arbres matures passeraient sous la scie de l'entrepreneur si, comme prévu, l'aréna était mis en chantier à l'arrière de l'Amphiglace Mario-Marois, dans un boisé de plus de 10 000 arbres.

«Je ne peux pas imaginer qu'en 2009, on puisse couper 1500 arbres matures pour bâtir quelque chose en ciment», pestait l'un de ces citoyens, Pierre-Paul Grondin, lors de la plus imposante assemblée tenue à l'hôtel de ville de L'Ancienne-Lorette depuis le retour à l'autonomie, à la fin de 2005. Des gens qu'on ne voit pas généralement aux réunions du conseil : des jeunes, des vieux, plusieurs trentenaires, une mère de famille avec son bébé ou, encore, une jeune fille qui a rapidement fait signer une pétition à l'intérieur de son école pour s'opposer au projet.

«On n'en sait pas plus à la sortie qu'avant la réunion», constatait un autre citoyen sur le chemin de la sortie. «Mais chose certaine, ça ne finira pas de même. J'espère qu'on n'aura pas à s'enchaîner aux arbres pour empêcher ce massacre.»

Citoyens en colère

Bref, les citoyens sont visiblement inquiets et ne décolèrent pas. Ancien directeur du service des loisirs à L'Ancienne-Lorette, Camille Deschesnes était de ceux-là et n'a pu convaincre le maire Loranger de décréter un moratoire sur le projet ou même de le déplacer ailleurs.

«On ne peut pas chercher d'autres emplacements à partir de la Floride», n'a pu s'empêcher de lancer le chef de l'opposition, le conseiller Daniel Dupuis, une allusion au fait que le maire de L'Ancienne-Lorette séjourne dans cet État américain durant la saison hivernale.

«Il y a des élus qui manquent de génie entre les deux oreilles», a encore lancé M. Grondin, sous les applaudissements de la foule.

À la fin de la soirée, des citoyens s'échangeaient des numéros de téléphone tout en laissant savoir qu'une nouvelle adresse courriel était créée pour véhiculer les messages : sauvonsleboise@hotmail.com.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer