Ces poissons qui font pousser des laitues

Les produits frais du système aquaponique ont rapidement... (Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Les produits frais du système aquaponique ont rapidement trouvé preneurs au Marché local UL, un nouveau marché public qui se tient tous les mardis jusqu'au 24 octobre tout près du pavillon Jean-Charles-Bonenfant.

Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Des étudiants de l'Université Laval ont pu acheter pour la première fois cette semaine des laitues et du persil produits à partir d'un système aquaponique, qui met des poissons à contribution.

Ces produits frais ont rapidement trouvé preneurs au Marché local UL, un nouveau marché public qui se tient tous les mardis jusqu'au 24 octobre tout près du pavillon Jean-Charles-Bonenfant. En à peine une heure, les salades et les fines herbes produites par le groupe étudiant AgroCité se sont toutes envolés. Même chose pour le pain et les brioches produites par la boulangerie étudiante du Comtois. «On ne s'attendait pas à ça!», lance Benjamin Roy, membre d'AgroCité.

Après avoir tout écoulé, Benjamin a guidé Le Soleil au 5e étage du pavillon Vachon, où le petit système aquaponique est installé depuis environ un an, dans de vieilles serres en parties inutilisées. Dans un aquarium posé au sol, des dizaines de perchaudes. Juste en haut, des tablettes remplies de salades. Et entre les deux, des tuyaux qui font circuler l'eau en permanence. 

«C'est un système autonome, qui fonctionne en symbiose», explique sa collègue Charlyn Girouard. Les excréments des poissons fournissent l'engrais nécessaire aux pousses vertes. En retour, celles-ci filtrent l'eau de l'aquarium des poissons. 

Les universitaires parlent «d'agriculture durable». Une agriculture qui peut offrir des produits frais et locaux dans des déserts alimentaires urbains ou dans des conditions climatiques extrêmes, comme dans le Grand nord québécois. 

Benjamin explique que l'aquaponie, même si elle commence à se développer au Québec, est encore au stade de l'expérimentation. «C'est assez difficile de contrôler les bactéries dans le système, c'est un beau défi pour nous. Mais peut-être qu'avec la recherche qui se fait ici et ailleurs, un jour, on pourra le faire à grande échelle.»

AgroCité pourra bientôt augmenter sa production. Un ancien conteneur maritime a été acheté par l'entreprise Écosystèmes alimentaires urbains (ÉAU) et installé près du jardin Van den Hende. Il a été isolé pour résister à l'hiver et 360 poissons devraient y être livrés au début de l'année 2018. Les bénévoles d'AgroCité ont choisi de poursuivre l'expérimentation avec l'omble chevalier, un poisson déjà consommé par les populations nordiques. 

Pour que ce projet puisse se concrétiser, AgroCité tiendra un 5 à 7 de recrutement de nouveaux membres étudiants le 19 septembre, au Pub universitaire.

Le petit système aquaponique est installé depuis environ... (Le Soleil, Yan Doublet) - image 3.0

Agrandir

Le petit système aquaponique est installé depuis environ un an, dans de vieilles serres en partie inutilisées, au cinquième étage du pavillon Vachon.

Le Soleil, Yan Doublet

En un mot: aquaponie

Forme d'aquaculture qui associe une culture de végétaux à un élevage de poissons. Le mot est une traduction de l'anglais «aquaponics» et a été formé par la fusion des mots aquaculture (élevage de poissons) et hydroponie (culture des plantes par de l'eau enrichie de minéraux).




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer