Commission scolaire Kativik: des diplômes demandés pour 146 ex-élèves

La Commission scolaire Kativik, qui couvre le territoire du Nord du Québec,... (Archives, La Presse)

Agrandir

Archives, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Ian Bussières</p>

(Québec) La Commission scolaire Kativik, qui couvre le territoire du Nord du Québec, demande au ministre de l'Éducation de délivrer des diplômes d'études secondaires (DES) à 146 ex-élèves qui ont complété avec succès leur formation de 2015 à 2017.

Ces élèves, dont 92 finissants de 2016-217, ont plutôt reçu une «attestation d'équivalence d'études secondaires» (AEES) parce que certains programmes de la CS Kativik n'avaient pas encore reçu l'approbation du ministère de l'Éducation.

«Nous avons envoyé une lettre au ministère demandant que ces élèves reçoivent leur DES. Ils ont fait le même programme que ceux qui ont terminé avant, alors on se demande pourquoi ils n'auraient pas droit à un DES eux aussi. L'AEES est un document qui méconnu et unique à Kativik et ça peut causer des problèmes aux finissants qui veulent poursuivre leurs études dans certaines institutions», a indiqué au Soleil la porte-parole de la CS Kativik, Jade Duchesneau-Bernier

Le ministère a informé la CS Kativik cet été que ses programmes de mathématiques et de sciences et technologies de quatrième secondaire étaient dorénavant considérés comme équivalents aux programmes offerts dans le reste de la province. Les jeunes qui termineront leur secondaire en juin 2018 recevront donc un DES.

Statut particulier

«En vertu des Accords de la Baie-James, notre commission scolaire a le pouvoir de développer ses propres programmes et des épreuves différentes afin d'assurer la préservation de la langue et de la culture du Nunavik», poursuit Mme Duchesneau-Bernier.

Auparavant, la commission scolaire jouissait d'une dérogation, mais en 2015, le ministère a plutôt décidé de délivrer une AEES au lieu du DES aux finissants de Kativik parce que leurs programmes n'étaient pas encore tous approuvés par le ministère.

«L'échéancier qu'on nous avait donné pour ajuster nos programmes aux principes ministériels était vraiment trop court. Ce n'est qu'en novembre 2016 qu'on a déposé nos documents au ministère, qui les a approuvés cet été», poursuit Mme Duchesneau-Bernier.

Ainsi, la Commission scolaire Kativik pourra continuer de soumettre ses élèves de quatrième secondaire à sa propre épreuve en sciences et technologies alors que l'épreuve ministérielle sera dorénavant imposée en mathématiques de quatrième secondaire.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer