L'école du futur dès maintenant

L'école primaire Grande-Hermine, dans le quartier Limoilou, a reçu... (Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

L'école primaire Grande-Hermine, dans le quartier Limoilou, a reçu le feu vert du gouvernement pour un agrandissement, ce qui lui permettra d'ajouter 10 classes, au coût de 7 millions $.

Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Dans l'année qui vient, 41 écoles seront construites ou agrandies au coût de 400 millions $ au Québec. Et elles pourront déjà intégrer des concepts de l'école du futur, chers au ministre de l'Éducation Sébastien Proulx.

Atrium, serre intérieure, grand hall de travail collaboratif, panneaux solaires, etc. : les écoles qui viennent d'obtenir le feu vert du ministère de l'Éducation pour entreprendre des travaux sont invitées à soumettre leurs meilleures idées pour bonifier leur projet. Le ministre leur octroie jusqu'à 15% de plus de financement pour des ajouts qui pourront faciliter la réussite éducative. 

«L'école, c'est un milieu de vie et il faut améliorer ce milieu de vie», justifie M. Proulx. À l'heure actuelle, les enfants passent environ 5 heures de plus par jour (au service de garde le matin, le midi et le soir) que les heures prévues pour l'enseignement. Soit beaucoup plus que les baby-boomers pour qui ces écoles ont été construites. 

Le ministre a déjà lancé des travaux pour redessiner l'école du futur, mais il n'a pas envie que les projets de construction actuels échappent à cette nouvelle mouvance. 

L'annonce a eu lieu mardi à l'intérieur de l'école primaire Grande-Hermine, dans le quartier Limoilou. Cette école ouverte en 2008 déborde déjà, en raison de la popularité du secteur chez les jeunes familles. Pour la rentrée de septembre, des roulottes qui accueilleront 5 classes de 5e et 6e année seront installées dans un stationnement attenant. 

La directrice Sonia Doucet était très heureuse d'apprendre que le projet d'agrandir l'école pour ajouter 10 classes, au coût de 7 millions $, a été accepté. Les roulottes seront quand même nécessaires, mais pas pour longtemps. L'agrandissement devrait être complété d'ici 1 à 2 ans. 

Le gouvernement a prévu 1 milliard $ au dernier budget pour rénover et construire des écoles cette année. Mais cette somme n'est pas encore suffisante. Les commissions scolaires ont déposé pour environ 2 milliards $ de projets. «Pendant des années, ce n'est pas de ça dont on s'est occupés principalement, et maintenant il faut le faire. Et moi je fais ce rattrapage-là du mieux que je peux», a indiqué M. Proulx. 

Le ministre a d'ailleurs fait son annonce environ 3 mois à l'avance sur le calendrier habituel, afin que les écoles puissent dès maintenant commencer à planifier les travaux.

Les chercheurs dans le coup

Après avoir donné 1,5 million $ au Lab-école, un groupe de réflexion sur l'école du futur mené par le chef Ricardo Larrivée, le sportif Pierre Lavoie et l'architecte Pierre Thibault, le ministère de l'Éducation a décidé de mettre des chercheurs universitaires dans le coup. Carole Després, professeure à la Faculté d'architecture de l'Université Laval, a reçu mardi une subvention de 2,54 millions $ sur 5 ans afin de soutenir l'innovation en architecture scolaire.

Heureuse que le ministre Sébastien Proulx fasse confiance à son équipe, qui travaille sur le sujet depuis 2010, Mme Després s'efforcera de «faire le pont» entre ce que dit la recherche et les décideurs qui rénoveront et construiront les écoles au cours des prochaines années, par l'entremise d'une plate-forme web en libre accès. 

La professeure constate que 85% des écoles primaires au Québec ont été construites avant 1970. Selon elle, il y a un «momentum» pour les rénover. «Si on manque notre coup, on le manque pour 50 ans (...) Tu peux pas tout mettre à terre. Alors il va falloir travailler avec des solutions innovantes pour agrandir par l'intérieur», souligne-t-elle. 

Le ministre Proulx a indiqué qu'il ne désavouait pas la pertinence du Lab-école en octroyant cette subvention. Selon lui, «ce n'est pas la même chose», et autant la société civile que les chercheurs universitaires apporteront leur contribution à la transformation des écoles.




À lire aussi

  • Brigitte Breton | Moins d'élèves sacrifiés

    Brigitte Breton

    Moins d'élèves sacrifiés

    ÉDITORIAL / La volonté politique qui faisait défaut depuis des décennies se manifeste enfin à Québec. Le ministère de l'Éducation se donne les... »

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer