Exclusif

Baisse de 4 % des demandes d'admission à l'Université Laval

L'Université Laval a reçu 36 046 demandes d'admission pour... (Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

L'Université Laval a reçu 36 046 demandes d'admission pour la session automnale 2017, quelque 1500 (ou 4 %) de moins que l'année dernière.

Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Une baisse de 4 % dans les demandes d'admission est constatée à l'Université Laval pour la session d'automne. Mais elle ne serait pas liée à la grève des employés, selon l'institution, contrairement à l'annulation d'un important programme linguistique cet été.

L'établissement d'enseignement universitaire a reçu 36 046 demandes d'admission pour la session automnale 2017, quelque 1500 de moins que l'année dernière. La décroissance s'observe particulièrement dans les demandes - non pas les inscriptions elles-mêmes - au premier cycle. 

Il s'agit d'une «légère baisse» qu'il serait «prématuré» de lier au conflit de travail vécu au printemps, indique le porte-parole Samuel Auger. «L'Université Laval anticipe depuis plusieurs années une baisse des demandes d'admission au premier cycle en raison du déclin démographique chez les jeunes, un phénomène bien répertorié dans les cégeps», note M. Auger dans un courriel envoyé au Soleil. Les chiffres transmis sont «très préliminaires», insiste-t-il, et les données finales ne seront connues qu'à la rentrée. 

Une entente est intervenue fin mars entre l'Université et le syndicat de ses 1900 employés de soutien (SEUL) après un conflit qui s'est étiré pendant six semaines. Avant le déclenchement de la grève, l'automne dernier, le SEUL a mené une campagne pour inviter les futurs étudiants à s'inscrire ailleurs qu'à l'Université Laval. 

«Les moyens de pression exercés par le SEUL lors du conflit ne semblent pas avoir eu de conséquence sur les demandes d'admission et les inscriptions pour la période estivale», écrit le porte-parole Auger. 

Les inscriptions pour l'été n'ont reculé que de 0,1%, à 19 411, une dizaine de moins que l'an passé, et elles ne sont pas terminées. «Ces données vont continuer de progresser», indique l'Université, qui parle d'une «stabilité» pour l'été.

530 étudiants de moins

Par contre, l'Université Laval reconnaît avoir abandonné sa participation au programme fédéral d'immersion linguistique Explore en raison de la grève des employés. Cette décision fait en sorte qu'il y aura en tout 530 étudiants de moins sur le campus ce printemps et cet été. 

«Cette année, on n'a pas pu accueillir les gens parce que les demandes d'admission sont arrivées pendant la période de grève, explique M. Auger. Il n'y avait aucun employé qui pouvait traiter ces demandes.»

Pour la présidente du Syndicat des chargés de cours de l'Université Laval, Christine Gauthier, cette explication a des allures de «faux prétexte». Des solutions auraient pu être envisagées pour permettre le traitement des demandes malgré la grève, comme cela a été le cas dans toutes les facultés, dit-elle.  Ce sont 3000 heures de cours dont seront privés ses membres. Elle craint que la suspension du programme soit permanente. «On est étonné, a-t-elle indiqué au Soleil. Une université qui refuse d'emblée de recevoir des étudiants sans trouver des solutions appropriées, ça nous surprend. [...] Ça touche beaucoup de monde. Pour nous, c'est énorme.»

L'Université Laval convient que plusieurs de ces étudiants occupent généralement les résidences pendant cinq semaines. Il n'est pas possible d'en déduire que des pertes de revenus sont à prévoir parce que les résidences peuvent être offertes pendant l'été selon différentes formules d'hébergement, explique-t-on.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer