Des CPE gratuits réclamés

Proposer la gratuité est une idée «audacieuse», admet... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Proposer la gratuité est une idée «audacieuse», admet le président de la Commission sur l'éducation à la petite enfance.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Les services de garde éducatifs devraient être gratuits pour tous les enfants de 0 à 5 ans, au même titre que l'école, recommande la Commission sur l'éducation à la petite enfance, dans son rapport déposé mardi. Le ministre de la Famille et de l'Éducation Sébastien Proulx est d'accord pour améliorer la qualité des services, mais il est loin de promettre la gratuité aux parents.

«Ça n'a jamais été gratuit. Il n'y a pas grand-chose de gratuit d'abord dans notre société», a-t-il réagi. Par contre, il se dit très ouvert à parfaire la formation des éducatrices en service de garde et à arrimer les garderies aux écoles. «Je veux soutenir le développement de nos services de garde en qualité, en lien avec l'école et j'insiste sur le mot éducatif.»

M. Proulx a promis mardi de lire attentivement le rapport et de prendre en considération ses 22 recommandations dans l'élaboration de la politique éducative, attendue pour la fin du printemps. Il s'entend avec les commissaires pour dire que «la petite enfance, c'est une période déterminante de la vie». 

Ce rapport est le fruit d'une large consultation menée l'automne dernier. Les commissaires André Lebon, Martine Desjardins et Pierre Landry ont parcouru 14 villes, consulté des dizaines d'experts et lu des centaines de mémoires. Chapeautée par l'Institut du Nouveau Monde, cette commission est une initiative de l'Association québécoise des centres de la petite enfance (AQCPE). 

André Lebon, président de la commission, admet que de proposer la gratuité est une idée «audacieuse», mais qui n'est pas au centre de la réflexion. Selon lui, l'important pour la société québécoise est de ne plus voir les services de garde seulement comme de la conciliation travail-famille, mais comme de véritables services qui stimulent les enfants et les préparent à l'école. «À 2 ans ½, le cerveau est au plus haut de ses capacités. C'est à ce moment-là qu'il faut agir», insiste-t-il. 

Lorsque le système d'éducation québécois a été créé, dans les années 1960, il n'y avait pas de «certitudes scientifiques», comme c'est le cas à l'heure actuelle, sur la pertinence de stimuler les enfants en bas âge, avec le jeu.

M. Lebon explique que le Québec investit chaque année 2,3 milliards $ en petite enfance, ce qui est moins que le seuil recommandé par l'OCDE, qui serait de 4 milliards $. «Quand, comme société, on n'a pas beaucoup d'argent, on doit se demander où notre dollar sera le plus payant. Et plusieurs économistes nous ont démontré que c'était en petite enfance», exprime-t-il. 

Des chiffres toujours alarmants

Selon lui, même si le Québec dépense de grandes sommes en éducation, le taux de décrochage et le nombre d'analphabètes sont toujours alarmants. «Il ne faut pas attendre que les enfants soient en milieu scolaire pour constater qu'ils ont des retards», lance-t-il.

Dans son rapport, la commission prône le regroupement de tous les services éducatifs de 0 à 16 ans dans un même ministère, d'évaluer de façon serrée la qualité des différents services de garde et de mieux former les éducatrices à l'enfance. 

Les conclusions du rapport ont été applaudies par la Centrale des syndicats du Québec (CSQ), qui milite également pour la gratuité des services de garde à la petite enfance. «Il faut revenir à la base, il faut revenir à l'essence même de la politique familiale, qui est l'égalité des chances», a exprimé Sonia Éthier, vice-présidente de la CSQ.




À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer