L'UL empêche un nouveau blocus

Au lendemain de la journée de grève de... (Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

Au lendemain de la journée de grève de jeudi, la direction de l'Université Laval a convoqué les représentants du Syndicat des employés et des employées de l'Université Laval (SEUL) au tribunal. Un juge a accordé une injonction d'urgence à l'institution d'enseignement, afin de baliser la présence des employés sur ses terrains lors des journées de grève.

Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Avis aux automobilistes inquiets: l'Université Laval a pris les moyens nécessaires pour que ses employés en grève ne puissent plus bloquer ses entrées et créer d'énormes bouchons de circulation.

Au lendemain de la journée de grève de jeudi, la direction de l'Université Laval a convoqué les représentants du Syndicat des employés et des employées de l'Université Laval (SEUL) au tribunal.

Un juge a accordé une injonction d'urgence à l'institution d'enseignement, afin de baliser la présence des employés sur ses terrains lors des journées de grève. 

L'injonction prévoit qu'un maximum de 190 employés à la fois pourront s'attrouper et faire du piquetage dans un lieu très précis : le stationnement devant le pavillon Alphonse-Desjardins. Les employés en grève ne pourront plus se trouver dans les locaux ou bâtiments appartenant à l'Université Laval. Ils devront également s'abstenir de «tout geste, propos et parole consistant à menacer ou intimider les étudiants, les cadres, les membres de la direction [et] les autres employés». 

Rappelons que des centaines d'employés de soutien ont fait du piquetage dans les rues jeudi dernier, bloquant les entrées de l'Université Laval aux automobilistes et aux autobus pendant l'heure de pointe matinale. Le SEUL s'attendait à ce que l'Université Laval fasse cette demande d'injonction. «Ce n'est pas une surprise», soutient Éric-Yan Zubrzycki, conseiller syndical du SEUL. Mais le syndicat prépare déjà d'autres moyens de perturber l'Université Laval. «On va encore faire des coups d'éclat, mais ce sera pas celui-là.»

L'Université Laval considère que cette demande d'injonction est justifiée. «Les employés du SEUL pourront s'exprimer librement en toute sécurité et dans le respect des autres», a commenté la porte-parole Andrée-Anne Stewart.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer