Le taux de diplomation au secondaire grimpe à 78,8 %

Depuis sept ans, le taux de diplomation au... (123RF, hxdbzxy)

Agrandir

Depuis sept ans, le taux de diplomation au Québec est en constante hausse. Il était à 72 % en 2008-2009.

123RF, hxdbzxy

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) De plus en plus d'élèves québécois réussissent à mettre la main sur un diplôme d'études secondaires. Au Québec, le taux de diplomation est en hausse d'environ 1 %, atteignant 78,8 %.

C'est ce que révèlent les chiffres de l'année scolaire 2014-2015 rendus publics mercredi par le ministère de l'Éducation. Depuis sept ans, le taux de diplomation au Québec est en constante hausse. Il était à 72 % en 2008-2009. 

L'écart entre les garçons et les filles reste toutefois important. Les filles réussissent à obtenir leur diplôme après sept ans au secondaire dans une proportion de 84 %, alors que chez les garçons, ils ne sont que 74 % à faire de même. 

Les élèves handicapés, en difficulté d'adaptation ou d'apprentissage continuent de traîner de la patte, avec un taux d'obtention de diplôme de 48,3 %. Ce taux est toutefois en augmentation par rapport aux années précédentes. 

Dans la région de Québec, toutes les commissions scolaires ont réussi à augmenter leur nombre de diplômés. Celles qui ont fait les bonds les plus grands sont les commissions scolaires de Charlevoix, des Premières-Seigneuries et de la Capitale (voir données plus bas). 

Bémol

Le professeur en adaptation scolaire de l'Université Laval Égide Royer met toutefois un bémol à ces chiffres, qui comprennent aussi les divers diplômes et qualifications que l'on donne aux jeunes qui ont complété des programmes axés sur l'emploi, par exemple, mais qui n'ont pas les compétences de français et de mathématiques de la 5e secondaire. «C'est bien de reconnaître les acquis de l'élève, mais l'appellation peut être trompeuse», avertit l'expert. 

Un tableau du Ministère offre cette fois des détails. On y apprend que 72,7 % des jeunes ont obtenu un diplôme d'études secondaires (DES) en 2014-2015, que 2 % ont obtenu un diplôme de formation professionnelle (DEP), et que 4,1 % sont ressortis des bancs d'école avec une qualification.

Alors que le nombre de qualifications octroyées a presque triplé de 2008 à 2012, la situation est stable depuis trois ans. C'est plutôt le nombre de DES et de DEP obtenus qui fait augmenter, progressivement, le taux global de diplomation au Québec.

Taux de diplomation par commission scolaire*

  • Capitale 71,4 % (+ 3,1 %)
  • Central Québec 87,5 % (+ 0,7 %)
  • Charlevoix 77,4 % (+ 4,5 %)
  • Découvreurs 86,8 % (+ 0,3 %)
  • Navigateurs 78,3 % (+ 1,3 %)
  • Portneuf 78,0 % (+ 1,2 %)
  • Premières Seigneuries 75,9 % (+ 3,9 %)
* Pour l'année 2014-2015, par rapport à l'année 2013-2014. Les chiffres portent sur les élèves entrés en 2008, donc après sept ans passés au secondaire. 

Source : ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer