Lairet veut faire marcher ses élèves

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Ian Bussières</p>

(Québec) Alors que le pourcentage des élèves des trois écoles primaires du quartier Lairet qui se rendent à l'école en voiture n'a cessé d'augmenter depuis neuf ans, la commission scolaire de la Capitale (CSC) et l'organisme Accès Transports Viables souhaitent remettre à la mode le concept de marcher pour se rendre à l'école.

À l'occasion de l'Halloween, les écoles Saint-Paul-Apôtre, Sainte-Odile et Saint-Albert-le-Grand avaient organisé une activité lors de laquelle plus de 600 élèves ont marché pour participer à un rassemblement dans la cour de l'école Saint-Albert-le-Grand.

Lors du rassemblement, la CSC a indiqué qu'elle avait adopté une charte en faveur du transport actif. La porte-parole du Comité des déplacements actifs et sécuritaires de Lairet, Lyne L'Africain, a expliqué qu'un projet pilote serait mis en place avec de nouveaux aménagements urbains et une surveillance policière accrue pour améliorer la sécurité des enfants sur le chemin de l'école.

Craintes des parents

«Une étude réalisée en 2014 a démontré que trop de parents craignent pour la vie de leur enfant s'il se rend à l'école à pied et préfèrent donc aller les reconduire en voiture», a-t-elle expliqué.

En 2007, 59 % des élèves de l'école Sainte-Odile, 63 % de ceux de l'école Saint-Paul-Apôtre et 64 % de ceux de l'école Saint-Albert-le-Grand se rendaient à l'école en utilisant un transport actif (à pied ou à vélo). En 2014, cette proportion avait en effet chuté à entre 49 et 54 % pour les élèves de Sainte-Odile, entre 59 et 60 % pour ceux de Saint-Paul-Apôtre et entre 32 et 35 % pour leurs homologues de Saint-Albert-le-Grand, où du transport scolaire a toutefois été mis en place pour environ 10 % des élèves depuis.

Les conseillères municipales Suzanne Verreault et Geneviève Hamelin étaient présentes au rassemblement et appuient la démarche. «Il est déjà prévu de mettre en place des aménagements comme des renflements de trottoir ou des trottoirs plus larges quand des réfections majeures des rues de ce secteur seront nécessaires. Nous prévoyons aussi refaire des intersections "accidentogènes" et ajouter de la signalisation», a expliqué Mme Verreault.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer