Exclusif

Deux noms pour le trône du recteur

Sophie D'Amours et Éric Bauce seraient tous les... (Infographie Le Soleil)

Agrandir

Sophie D'Amours et Éric Bauce seraient tous les deux affairés à préparer leur candidature pour succéder à Denis Brière à la tête de l'Université Laval.

Infographie Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Même si la course ne débute qu'en février, l'élection d'un nouveau recteur fait déjà jaser sur le campus de l'Université Laval. Le Soleil a appris que la docteure en génie industriel Sophie D'Amours et l'actuel vice-recteur exécutif Éric Bauce préparent leur candidature.

«Sophie D'Amours réfléchit à la possibilité de se présenter. Elle n'est pas prête à le confirmer, mais elle y pense avec beaucoup de sérieux, parce qu'elle voit beaucoup de potentiel dans l'avenir de l'université», a indiqué au Soleil une source sûre, qui a toutefois voulu garder l'anonymat. 

Titulaire d'une chaire de recherche du Canada, Mme D'Amours a reçu au fil des ans une trentaine de prix et de distinctions. Elle préside le C. A. du Centre de recherche industrielle du Québec et préside aussi un comité consultatif que la ministre de l'Économie Dominique Anglade a récemment formé. 

«Sophie a reçu de façon non sollicitée de nombreux appuis, tant de la part de collègues que de partenaires externes à l'université. C'est pourquoi sa réflexion n'est pas récente, elle date de plusieurs mois», indique notre source. 

Mme D'Amours avait été recrutée par l'actuel recteur Denis Brière pour occuper le poste de vice-rectrice à la recherche à l'Université Laval, gérant un budget de plus de 300 millions $. Elle a toutefois démissionné de ses hautes fonctions en juin 2015, n'expliquant pas publiquement les raisons de son départ. Notre source évoque des «raisons personnelles». Mme D'Amours, qui est la fille de l'ex-président du Mouvement Desjardins Alban D'Amours, fait toujours partie du corps professoral de l'Université. 

Dauphin

Même s'il n'a pas été possible de parler avec Éric Bauce de la prochaine course au rectorat, Le Soleil a obtenu la confirmation qu'il préparait sa candidature. «Depuis quelques semaines, il rencontre les doyens pour mesurer ses appuis», indique une autre source qui a requis l'anonymat. 

D'origine française, M. Bauce est professeur à l'Université Laval depuis 1989. Il a reçu de nombreux prix et distinctions pour ses recherches dans le domaine de la foresterie. Comme vice-recteur exécutif et au développement, M. Bauce est le bras droit du recteur Denis Brière depuis le début de son mandat, en 2007. 

Notre informateur soutient que la candidature de M. Bauce a la bénédiction de M. Brière. «Ça fait au moins un an, sinon plus, que M. Brière a identifié M. Bauce comme son dauphin. Ça crée un malaise ou à tout le moins une situation délicate pour les doyens des facultés, parce que c'est toujours M. Brière qui dirige et qui alloue les budgets», ajoute notre source. 

Au cours de la dernière année, M. Bauce a souvent pris la parole publiquement au nom de l'Université Laval. C'est lui notamment qui est derrière le projet de campus carboneutre, un objectif qu'a atteint l'Université Laval l'an dernier. 

Le recteur Denis Brière doit tirer sa révérence le 31 mai 2017, après 10 ans à diriger l'université, ce qui est la période maximale permise par les règlements de l'institution. M. Brière a battu l'ancien recteur Michel Pigeon en 2007. Il a obtenu un second mandat en 2012, mais de façon plus serrée, en récoltant 57,6 % des voix au quatrième tour contre l'actuel ministre de l'Emploi, François Blais.

Un nouveau dirigeant le 26 avril

La course pour élire le 26e recteur de l'Université Laval débutera le 14 février 2017, alors que la liste des membres du collège électoral deviendra officielle. Les candidatures pourront être déposées jusqu'au 16 mars. Si de nombreux candidats se présentent, le collège électoral devra sélectionner les cinq meilleurs. L'élection du nouveau dirigeant aura lieu le 26 avril. Le droit de vote n'est pas accordé à tous ceux qui étudient ou travaillent à l'Université Laval. Le collège électoral est plutôt constitué de représentants de la communauté universitaire, soit les membres actuels du conseil d'administration, les membres du conseil universitaire et les membres de la commission des études, de la recherche et des affaires étudiantes, ce qui représente environ 150 vice-recteurs, doyens, professeurs et étudiants.  

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer