École secondaire Vanier: des installations sportives... pour garder les élèves

Le nouvel aménagement sportif de l'école secondaire Vanier... (Collaboration spéciale Camille B. Vincent)

Agrandir

Le nouvel aménagement sportif de l'école secondaire Vanier comprend un terrain de soccer à surface synthétique, une aire de basket-ball, un circuit de course à pied, des gradins, des zones de repos et de l'éclairage.

Collaboration spéciale Camille B. Vincent

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le taux de décrochage scolaire de l'école secondaire Vanier, l'un des plus hauts au Québec, est de notoriété publique. Mais voilà que l'établissement pourrait devenir un modèle à suivre dans la province grâce à ses toutes nouvelles installations sportives extérieures.

C'est ce qu'avancent le maire de Québec, Régis Labeaume, le député libéral de Vanier-Les Rivières, Patrick Huot, et la porte-parole de Mobilisation Vanier, Guylaine Tremblay, réunis samedi pour l'inauguration du nouvel aménagement sportif de l'école secondaire Vanier. «C'était l'école qui avait le plus haut taux de décrochage scolaire au Québec, à 60%, et on vient d'annoncer que tous ceux et celles qui font du sport, c'est plus du tiers, ont une moyenne de réussite de 83%. On est en train de virer ça à l'envers!» s'est réjoui M. Labeaume. «C'est un laboratoire très important ici, parce que, honnêtement, si on le peut dans le futur, on voudrait aller plus loin à Québec avec ce genre de modèle là pour les écoles qui sont dans des milieux plus défavorisés». Le maire admet avoir des établissements bien précis en tête, mais refuse d'en dire davantage pour le moment.

Ayant elle-même fait ses études à l'école secondaire Vanier au cours des années 70, Guylaine Tremblay s'est dite «certaine» que les nouvelles installations permettront d'améliorer le rendement scolaire des élèves.

Aménagement de 3 millions $

Le nouvel aménagement sportif de l'école secondaire Vanier, qui compte 380 élèves de 34 nationalités différentes, comprend un terrain de soccer à surface synthétique, une aire de basketball, un circuit de course à pied, des gradins, des zones de repos et de l'éclairage.

Le projet a nécessité un investissement de 3 millions $, financé notamment par la Ville de Québec et le ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur, à hauteurs respectives de 1,6 million $ et de 850 000 $.

Les travaux, annoncés en février 2015 et promis par M. Labeaume durant la campagne électorale municipale de 2013, ont pris moins de deux ans à se réaliser. D'après Guylaine Tremblay, cet exploit est attribuable au maire lui-même. «J'avais un petit doute [après qu'il m'ait parlé du projet], mais je dois rendre hommage à cet homme: moins de six mois après, c'était parti!»

Le député Patrick Huot se réjouit quant à lui de la «mobilisation incroyable» de la communauté pour permettre l'aménagement d'une nouvelle cour extérieure. «C'est du rarement vu au Québec, d'être allé mobiliser autant de gens, à partir de l'école, de la commission scolaire, des enseignants, des jeunes, des élus aux niveaux provincial, municipal, des entreprises du secteur, de l'Université Laval, du milieu communautaire. [...] Tout le monde a cru à ça, et a voulu mettre du temps pour faire une différence.»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer