Agressions à l'UL: plusieurs suspects recherchés

Le pavillon Alphonse-Marie-Parent de l'Université Laval, où l'une des portes... (Photothèque Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Le pavillon Alphonse-Marie-Parent de l'Université Laval, où l'une des portes donnant accès aux immeubles des résidences étudiantes est déverrouillée de 8h à 23h et ne nécessite l'utilisation d'une carte d'accès que pendant la nuit.

Photothèque Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Les autorités sont à la recherche de plusieurs suspects «de couleur» concernant les présumées agressions sexuelles survenues il y a une semaine dans les résidences de l'Université Laval.

Alors que le nombre de plaignantes demeure à 15, le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) a fait savoir vendredi après-midi qu'il y avait finalement plus d'un suspect recherché dans cette affaire. «Ce sont des suspects qui ne sont pas de race blanche», a expliqué David Poitras, porte-parole au SPVQ.

Les enquêteurs ont aussi précisé que ces hommes, tous d'origine étrangère, ont eu «des implications différentes». Le SPVQ a refusé d'en dévoiler davantage sur cette affirmation pour ne pas compromettre l'enquête. Le nombre de suspects ni leur âge n'ont été confirmés. La police a toutefois de bonnes raisons de croire qu'ils se trouvent toujours dans la région de Québec.

Les résidences verrouillées 24h sur 24

Toutes les portes des résidences de l'Université Laval seront désormais verrouillées à clés 24 heures sur 24. La mesure touche tous les accès «principaux, secondaires et tunnels» menant aux pavillons Agathe-Lacerte, Ernest-Lemieux, H.-Biermans-L.-Moraud et Alphonse-Marie-Parent.

Ce dernier aurait été en fin de semaine dernière le théâtre d'une quinzaine d'entrée par infraction dans les chambres, dont plusieurs suivies d'agressions sexuelles. L'affaire a profondément troublé la vie sur le campus et la police est toujours à la recherche d'un ou de plusieurs suspects.

«Toutes les résidentes et tous les résidents ont reçu l'information hier, en fin de journée», a indiqué la porte-parole de l'Université Laval Andrée-Anne Stewart, précisant que les nouvelles mesures entreront en vigueur à 17h vendredi.

Mme Stewart précise aussi qu'un agent de sécurité sera posté en permanence à la porte principale du pavillon Alphonse-Marie-Parent pour permettre aux gens qui n'y habitent pas et qui n'ont donc pas de clé d'avoir accès aux services situés dans cet immeuble.

«Nous sommes pleinement conscients des inconvénients à prévoir et des bouleversements à vos habitudes de vie. Toutefois, ces mesures s'imposent, par respect pour les victimes et dans le souci de garantir un environnement sécuritaire à tous», a ajouté la porte-parole de l'Université Laval. L'institution, ajoute-t-elle, souhaite «atteindre un équilibre entre sécurité et qualité de vie» et entreprendra bientôt une consultation à ce sujet.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer