Le Cégep de Lévis-Lauzon prend de l'expansion à la tête des ponts

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Pour mieux desservir sa clientèle qui vit tout près des ponts, le Cégep Lévis-Lauzon offrira des cours de formation générale à son campus de Saint-Romuald dès la rentrée 2017.

«C'est un premier pas de plusieurs actions pour se développer dans l'ouest de la ville», a promis la directrice générale Isabelle Fortier en conférence de presse lundi.

Une trentaine d'étudiants en sciences humaines pourront suivre une partie de leurs cours dans l'édifice de la rue de la Concorde, que le cégep partage en ce moment avec l'Université Laval.

De la formation continue et aux entreprises est déjà offerte depuis 2005 dans ce petit campus, qui ne compte que sept classes, si bien que les étudiants ne pourront passer plus de deux jours par semaine à Saint-Romuald. Le reste de leur formation sera offerte au campus principal, sur la rue Monseigneur-Bourget, où se trouvent notamment les services comme les gymnases, la bibliothèque, etc.

«Ça va être un stress de transport de moins pour eux une partie de la semaine», indique Martin Bussières, coordonnateur du département des sciences humaines.

Si la demande est très forte pour étudier à Saint-Romuald, le Cégep pense déjà à agrandir son campus. «Est-ce que nous serons victimes de notre succès? J'ai envie de vous dire qu'on l'espère», indique Mme Fortier.

Cette annonce ne serait que la première phase de développement du cégep dans l'ouest de la ville, qui pense pouvoir attirer beaucoup de jeunes habitant dans les secteurs de Charny, Saint-Rédempteur, Saint-Nicolas, Saint-Étienne, et même dans la Nouvelle-Beauce ou dans Lotbinière.

Trafic

Comme toutes les institutions lévisiennes, le Cégep Lévis-Lauzon subit les conséquences du trafic de plus en plus lourd de l'autoroute 20. Si bien que certains étudiants arrivent en retard ou sont tentés d'aller étudier à Québec.

Le cégep a travaillé de concert avec la Société de transport de Lévis (STL) pour améliorer sa desserte, mais il constate qu'il doit prendre d'autres actions pour faciliter son accessibilité. Mme Fortier songe entre autres à instaurer des heures de cours variables pour que les étudiants et les enseignants soient moins coincés dans le trafic.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer