Exclusif

Cyberattaque: demande de rançon dans un CPE

Des pirates informatiques ont pris en otages les... (123RF/Andriy Popov)

Agrandir

Des pirates informatiques ont pris en otages les données comptables du Centre de la petite enfance du CHUL.

123RF/Andriy Popov

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Des pirates informatiques ont pris en otages les données du système comptable du Centre de la petite enfance du CHUL. Ils exigent une rançon de quelques milliers de dollars en échange des précieuses informations des clients et employés du centre.

Le vol virtuel s'est produit dans la nuit de vendredi à samedi, confirme le directeur général du CPE, Richard Bigaouette. «On s'en est rendu compte au moment où un responsable ne pouvait plus accéder au logiciel avec le code qu'il utilisait habituellement», confie-t-il. La totalité des données a été cryptée. On ne peut plus rien utiliser», poursuit le dg.

La situation créée évidemment des maux de tête aux administrateurs. En effet, le logiciel servait à la gestion de toutes les opérations bancaires : paiements de la clientèle, sommes versées par le ministère de la famille et versement des salaires aux employés. «Je ne peux même pas faire une paie jeudi prochain. Je dois faire des avances de fonds», lance M. Bigaouette.

Mardi, le CPE a avisé les parents des quelque 70 enfants qui fréquentent la garderie. «Nous leur demandons de demeurer vigilants parce que le logiciel contient aussi des numéros d'assurance sociale, des certificats de naissance et des numéros de comptes bancaires», prévient-il, même si le vol d'identité n'est pas la motivation première des auteurs de ce type d'arnaque.

Le CPE du CHUL n'est pas la seule organisation à être victime de ce type de fraude. En septembre, Le Soleil publiait que des pirates informatiques avaient réussi à paralyser le système informatique de la commission scolaire des Appalaches (CSA), dans la région de Thetford Mines. Au total, 75 % des données de l'établissement auraient été perdues. Le rétablissement des données devrait coûter plusieurs centaines de milliers de dollars parce que la CSA a refusé de payer la rançon. Une plainte a été déposée à la Sûreté du Québec, qui mène l'enquête.

M. Bigaouette n'a pas davantage l'intention de payer la rançon de trois bitcoins, une monnaie virtuelle équivalant à 2500 $, que lui réclament les pirates. Rien ne garantit que les données lui seront redonnées. Une plainte a été déposée à la police de Québec. «Ça va coûter beaucoup plus cher de tout recommencer à partir de notre dernier exercice financier de mars. Mais il est hors de question d'encourager ces gens-là», conclut-il.

Phénomène en croissance

On l'appelle rançongiciel ou, en anglais, ransomware. Depuis 2014, ce type de fraude informatique est en hausse au Québec, comme ailleurs dans le monde. Il existe pourtant des moyens de s'en protéger.

«C'est un phénomène en émergence depuis environ deux ans. On n'a pas encore de statistiques, mais c'est clairement en augmentation», raconte le capitaine Guy Lapointe, responsable des communications à la Sûreté du Québec, en parlant du nombre de plaintes déposées à ce sujet.

L'ampleur du phénomène est difficile à cerner, soutient-il, puisque plusieurs entreprises victimes préfèrent payer plutôt que nuire à leur image si ça devait se savoir. Une façon de faire déconseillée. «Nous répétons qu'il vaut mieux ne pas verser la rançon. Rien ne garantit que les pirates vous remettront la clé pour décrypter vos données.»

Bien que ces fraudes soient mises en oeuvre à l'extérieur du pays, le capitaine Lapointe soulève l'importance de porter plainte. «Il ne faut pas penser qu'il n'y a jamais d'arrestation parce que les fraudeurs sont à l'étranger. Il existe des ententes internationales qui nous permettent d'agir. Porter plainte permet de mieux comprendre la façon de faire des fraudeurs et aviser le public.»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer