Exclusif

Université Laval: une app pour trouver son pavillon!

Vanessa Parent, présidente de la CADEUL et étudiante... (Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Vanessa Parent, présidente de la CADEUL et étudiante en troisième année au baccalauréat en relations industrielles, se définit comme «une fille de solutions».

Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le stress des nouveaux étudiants à l'Université Laval devrait baisser d'un cran cette année, grâce à une nouvelle application qui permet, entre autres, de trouver son pavillon plus facilement.

L'initiative vient de la CADEUL, l'association étudiante du 1er cycle. «L'idée, c'est que l'étudiant puisse avoir tout au bout de ses doigts, gratuitement, sur son téléphone», indique sa présidente Vanessa Parent.

L'application comprend notamment une carte du campus, où l'étudiant pourra se géolocaliser par rapport à tous les pavillons, afin de trouver celui qu'il cherche. «Ça va être pratique de savoir t'es où en temps réel. La première journée, c'est quand même important», commente Mme Parent. L'étudiant aura aussi accès à une to-do list de la rentrée, qui lui indiquera où aller chercher son agenda, sa carte étudiante, ses notes de cours, etc.

Un onglet permet également d'avoir accès à la liste des initiations, afin que le jeune de première année ne manque pas ce rendez-vous lancé par les anciens de sa faculté. Un autre lui permet de synchroniser son horaire de cours avec Google Agenda.

«C'est une application qu'on va bonifier en cours d'année. On va voir s'il y a beaucoup de téléchargements et si ça répond aux besoins des étudiants», soutient Mme Parent.

La CADEUL pourrait aussi s'en servir pour envoyer des messages à tout le monde. «On veut se servir de cet outil-là pour se rapprocher de notre monde et mieux se faire connaître. [...] La communication, c'est le nerf de la guerre», croit-elle.

L'étudiante en troisième année au baccalauréat en relations industrielles se définit comme «une fille de solutions». «Une association étudiante, c'est pas juste de la revendication, c'est aussi des services et la dynamisation du campus», fait-elle valoir.

L'application, simplement appelée CADEUL, a été réalisée par une firme externe et sera officiellement lancée le 2 septembre.

Indépendante... pour l'instant

La CADEUL ne souhaite pas revivre cette année un référendum sur l'affiliation ou non à l'Union étudiante du Québec. L'an dernier, le référendum avait dû être annulé, en raison d'un problème dans les listes des membres. Près de 1000 personnes n'avaient pas pu voter alors que le résultat était très serré. «Ça a quand même beaucoup brassé l'an dernier, alors nous, tant que nos assos ne nous le demandent pas, on n'ira pas dans ce sens-là [d'une affiliation]», indique Vanessa Parent. «C'est plus facile quand tu as un plus gros véhicule d'avoir un lien direct avec le gouvernement, mais on arrive quand même à discuter avec nos interlocuteurs», ajoute-t-elle.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer