L'annulation de la question d'examen met certains élèves en situation d'échec

Une pétition en ligne déplorant que l'annulation de... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Une pétition en ligne déplorant que l'annulation de la question à développement cause l'échec de plusieurs élèves a déjà récolté plus de 10 000 signatures.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) L'annulation de la question longue à l'épreuve d'histoire de 4e secondaire a un effet à la baisse sur les résultats des élèves et en place certains en situation d'échec, constate le président de la Société des professeurs d'histoire du Québec (SPHQ).

Le ministère de l'Éducation a peut-être été un peu vite à demander de faire fi de la fameuse question 22 en raison d'une fuite sur les réseaux sociaux, estime Raymond Bédard. Un protocole doit être appliqué quand un «bris de confidentialité» est observé, reconnaît-il. Mais une «infime» portion des élèves a pu avoir accès à l'information, selon lui.

Il a pratiquement terminé la correction des examens de ses élèves. Il constate que, pour la majorité, l'annulation de la question a un effet à la baisse sur les résultats. Dans certains cas, cela place l'élève en situation d'échec. «C'est vraiment dommage», constate-t-il.

«Certains élèves sont forts dans la question à développement et ça les pénalise qu'on ne la comptabilise pas», affirme le président de la SPHQ. «C'est malheureux.»

Pétition en circulation

Une pétition a commencé à circuler mercredi soir sur Internet. Plus de 10 000 élèves l'ont signée. Elle déplore que l'annulation «fait passer plusieurs d'entre [eux] sous la note de passage». Son auteur, un adolescent de la région de Montréal, qui préfère demeurer discret, est dans cette situation. Les clés de correction qui ont circulé ont permis à chacun de s'autocorriger après l'examen et de constater les effets de l'annulation, explique-t-il. «On est plusieurs à échouer à cause de cela», assure-t-il.

Au ministère de l'Éducation, le porte-parole Bryan St-Louis indique que le dossier est toujours en analyse et que les résultats transmis par les enseignants seront regardés attentivement. Mais, pour le moment, l'annulation demeure.

D'après l'enseignant Bédard, si Québec constate trop d'échecs, il pondérera les résultats de manière à amenuiser l'effet de la question 22. «Parce que vous savez qu'un élève qui échoue, il y a un signe de piasse qui vient avec ça», note le président de la SPHQ. «Je ne suis pas sûr que le Ministère soit très content qu'il y en ait beaucoup comme ça parce qu'il y a des frais qui y sont rattachés.»

Par ailleurs, il ne croit pas qu'un enseignant qui s'avance sur la possibilité qu'une question longue porte sur un sujet en particulier manque à son devoir. Dans une publication Facebook, la jeune fille identifiée par le Ministère comme la source de la fuite a noté que son enseignant avait suggéré d'étudier un sujet en particulier.

«Je pense que tous les profs, on fait ça, affirme M. Bédard. Ça fait 34 ans que j'enseigne. J'en ai vu, des examens du Ministère. Je dis à mes élèves : telle notion, c'est trop important, c'est incontournable. Je ne sais pas comment ils vont l'aborder, mais ils vont l'aborder.»

À la Fédération des syndicats de l'enseignement, la présidente Josée Scalabrini veut savoir comment le Ministère va «gérer» les résultats reçus. «Est qu'il n'aurait pas été plus sage de corriger la question et voir s'il y avait eu une influence sur les résultats? demande-t-elle. [...] Le ministre a la responsabilité de s'assurer que le travail des étudiants et des professeurs ne soit pas biaisé parce qu'on a retiré la question 22.»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer