François Blais admet que le projet de loi 86 ne faisait pas l'unanimité

L'ancien ministre de l'Éducation, François Blais, reconnaît que... (Collaboration spéciale Johanne Fournier)

Agrandir

L'ancien ministre de l'Éducation, François Blais, reconnaît que «son projet de loi», qui prévoyait modifier la gouvernance scolaire, suscitait de la dissension, des malaises et de la division.

Collaboration spéciale Johanne Fournier

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Johanne Fournier

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Rimouski) L'ancien ministre de l'Éducation, François Blais, admet que «son projet de loi» sur la gouvernance scolaire était loin de faire l'unanimité. Est-il déçu que le gouvernement tire un trait sur son travail? «Non, répond-il. Il y avait de la dissension dans les communautés. On voyait même qu'à l'intérieur du milieu scolaire, il y avait des malaises et de la division.»

«J'en ai parlé avec l'actuel ministre de l'Éducation, continue M. Blais. De plus en plus, c'était lourd. Il y a eu de la réticence dans différents milieux. Regardez les commissions parlementaires. Même les syndicats étaient réticents à ces changements.»

Le ministre, qui assume maintenant le portefeuille de l'Emploi et de la Solidarité sociale, ne considère pas l'abandon du projet de loi 86, qu'il avait porté à bout de bras, comme un désaveu de la part de son gouvernement. «Quand on est ministre, on porte un projet, on le valide avec la population et on le modifie, explique M. Blais. En ce moment, par exemple, j'ai le projet de loi 70 à porter. C'est le projet de mon prédécesseur, Sam Hamad. Lui, il l'a présenté d'une certaine façon. J'ai fait des modifications pour le mettre un peu plus à ma couleur, à mes sensibilités et à ma vision des choses. C'est normal en politique. Il faut accepter ça. Sans ça, on serait pas heureux!»

L'ancien ministre de l'Éducation croit aussi que si Québec a l'intention de continuer avec le concept des élections scolaires, certains ajustements devraient être apportés afin d'améliorer l'efficacité des commissions scolaires. «La préoccupation est de faire en sorte que le plus de ressources possible aillent vers l'école et les enfants», souligne François Blais.

Nouveau projet de loi sur la gouvernance

L'actuel ministre de l'Éducation prévoit déposer un nouveau projet de loi avant la fin de la session parlementaire. Seuls les éléments du projet de son prédécesseur qui faisaient consensus seront repris. Or, s'il doit composer avec le rejet de son modèle de gouvernance scolaire, François Blais a au moins la consolation de constater que certains enjeux qu'il préconisait n'aient pas tous été évacués. «Je suis bien content qu'on parle de réussite scolaire, se réjouit-il. Là-dessus, je suis entièrement d'accord. Moi, personnellement, je trouve qu'on a pris un peu de temps à aller là-dessus. Mais je pense qu'on est dans la bonne direction.» Parmi les propositions retenues, Sébastien Proulx envisage aussi de laisser une plus grande marge de manoeuvre aux écoles au chapitre de certaines dépenses.

Rappelons que le projet de loi 86 proposait notamment que le Conseil des commissaires soit substitué par un comité composé de parents, de personnel scolaire et de membres de la communauté. La taxe scolaire, qui représente environ 22 % du budget d'une commission scolaire, aurait été maintenue. Le projet de loi appelait les 72 commissions scolaires à regrouper des services afin de faire des économies d'échelle. Le nouveau modèle de gouvernance préconisait également un pouvoir décisionnel accru et une plus grande latitude des directeurs d'école et des parents, au détriment des dirigeants des commissions scolaires.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer