Université Laval: un budget équilibré, de peine et de misère

Le vice-recteur de l'Université Laval, Éric Bauce... (Photothèque Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Le vice-recteur de l'Université Laval, Éric Bauce

Photothèque Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) L'Université Laval réussira à atteindre l'équilibre budgétaire l'an prochain, mais de justesse. La faible augmentation de son nombre d'étudiants et des subventions de recherche record lui permettent de sauver la mise.

«Arriver à un équilibre avec de moins en moins d'argent, c'est pas évident», commente Éric Bauce, vice-recteur au développement de l'Université Laval, en entrevue téléphonique. L'université, qui a déposé son budget 2016-2017 cette semaine, a comme philosophie de ne pas faire de déficit, question de garder son autonomie par rapport au gouvernement.

M. Bauce évalue que malgré le réinvestissement annoncé en éducation, il manque 10 millions $ à l'Université pour couvrir ses coûts de système, sur un budget total de 1 milliard $.

Alors qu'elle pouvait compter sur une augmentation de 3 % à 5 % de son effectif étudiant ces dernières années, l'institution prévoit avoir une hausse de seulement 1 % l'an prochain.

«On regarde ce qui se passe dans les cégeps, où il y a un creux démographique, et on vit en ce moment une baisse des demandes d'admission dans certains secteurs», explique M. Bauce. Seulement chez les Français, qui doivent maintenant payer des droits de scolarité plus élevés, la baisse des demandes d'admission est de 14 %.

Pour arriver à tenir le coup, l'Université Laval fait le choix de miser sur la qualité et la quantité de ses professeurs et sur des projets de développement. «Je dirais que c'est les charges de cours qui écopent», admet M. Bauce. Pour arriver à livrer les cours aux étudiants, l'Université «regroupe des sections» dans le même auditorium par exemple et cherche à «tirer profit de la formation en ligne».

Annoncée l'été dernier, Sentinelle Nord, la plus grosse subvention de recherche de l'histoire de l'université, lui permet également de garder la tête hors de l'eau. Ce projet assure 98 millions $ dans les coffres de l'Université en sept ans.

Changer les règles de financement

Cette année, plusieurs universités québécoises peinent à joindre les deux bouts. L'Université de Sherbrooke a annoncé un budget équilibré, à la condition qu'elle trouve des économies de 5,4 millions $. L'Université du Québec à Rimouski et l'Université du Québec à Trois-Rivières ont quant à elles annoncé de déficits respectifs de 2,8 et de 15,9 millions $.

Pour M. Bauce, c'est carrément les règles de financement des universités qui devraient être changées. Pour avoir plus d'argent du gouvernement, les universités doivent constamment attirer de nouveaux étudiants. Elles sont donc condamnées à grossir et à grossir encore. «Ce système-là ne tient pas la route à long terme», commente-t-il. Selon lui, une université devrait plutôt être financée en fonction de l'impact économique qu'elle a sur son milieu.

Oui à un encadrement des salaires

La ministre de l'Enseignement supérieur, Hélène David, a l'intention de mettre de l'ordre dans la rémunération des recteurs et des hauts dirigeants des universités québécoises. En entrevue à La Presse, elle a dit vouloir déposer un plan d'action au plus tard à l'automne. «Si tout ça se fait dans le respect de l'autonomie des universités et dans le respect des contrats qui ont cours actuellement, je ne vois pas de problème avec ça», a commenté M. Bauce. Selon lui, le fait de rendre les salaires et les primes des hauts dirigeants des universités plus transparents et équitables concorde avec les valeurs de l'Université Laval. Rappelons que l'Université ne s'entend toujours pas avec le gouvernement concernant la bonification d'après-mandat de huit de ses hauts dirigeants.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer