Des pots cassés pour le ministre Moreau

Selon les calculs de son organisation, les coupes... (Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Selon les calculs de son organisation, les coupes des dernières années représentent un manque à gagner de 3000$ par étudiant à l'Université Laval.

Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Parce qu'ils doivent «payer pour les pots cassés», la Table des partenaires universitaires a invité les étudiants et le personnel de la plupart des campus en province à écrire sur un bout de papier comment les coupes budgétaires affectent leur vie.

Les messages recueillis lundi matin ont été placés dans des pots cassés qui seront déposés à l'Assemblée nationale mardi matin, alors que le nouveau ministre de l'Éducation Pierre Moreau reprend le travail.

«C'est sûr que des services, il y en a moins. L'Université Laval ne s'en vantera pas, mais il y a moins de cours disponibles dans plusieurs secteurs et moins de professionnels de recherche en emploi», explique Luc Caron, porte-parole du Regroupement des associations et syndicats de l'Université Laval.

Selon les calculs de son organisation, les coupes des dernières années représentent un manque à gagner de 3000 $ par étudiant à l'Université Laval.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer