L'Association québécoise des CPE revient à la table

Après avoir tourné le dos à un «dîner de cons», la plus grosse association de... (123RF/Oksana Kuzmina)

Agrandir

123RF/Oksana Kuzmina

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Après avoir tourné le dos à un «dîner de cons», la plus grosse association de CPE - la seule à ne pas avoir d'entente avec Québec - accepte de retourner à la table de négociation avec le nouveau ministre de la Famille.

Sans mettre fin à sa mobilisation et à ses moyens de pression, l'Association québécoise des centres de la petite enfance (AQCPE) consent à reprendre le dialogue avec le ministre Sébastien Proulx. 

«C'est clair que les discussions vont porter sur un effort financier demandé par le gouvernement, mais surtout sur un effort pour mettre en place de nouvelles règles de financement, a déclaré M. Proulx, mardi. Cet effort va se transformer en règles de financement nouvelles, une nouvelle structure qui va assurer la pérennité du réseau. On ne coupe pas pour couper.»

Le nouveau ministre de la Famille, Sébastien Proulx,... (La Presse Canadienne, Jacques Boissinot) - image 2.0

Agrandir

Le nouveau ministre de la Famille, Sébastien Proulx, a convenu mardi qu'il fera avec l'AQCPE la «pédagogie» de l'entente signée par les autres associations. 

La Presse Canadienne, Jacques Boissinot

Après l'échec des discussions avant Noël, l'AQCPE a refusé de prendre part à de nouvelles discussions en janvier, contrairement à trois autres organisations du réseau de garde subventionné. Son président, Louis Senécal, disait refuser de prendre part à un «dîner de cons» où les dés étaient pipés. Québec souhaite toujours imposer des compressions de 120 millions $ aux CPE et aux garderies privées subventionnées. 

«Tant mieux si l'occasion permet à tout le monde de travailler ensemble, a affirmé M. Proulx. Le travail avait déjà été fait avec les autres associations. [...] Il y a une volonté du gouvernement de s'asseoir avec eux pour leur présenter cette nouvelle structure pour qu'à terme on en ait moins dans l'administration, plus dans les services.»

Le nouveau ministre de la Famille convient qu'il fera avec l'AQCPE la «pédagogie» de l'entente signée par les autres associations. «Cette nouvelle structure n'est pas à la connaissance de l'AQCPE, affirme M. Proulx. Dire des choses à l'extérieur, c'est une chose. Mais d'être capable d'entendre d'où on part pour eux, pour peut-être bonifier cette entente- là, c'est tant mieux. [...] Je vous rappelle qu'un jour ou l'autre, le gouvernement va déposer des règles budgétaires. La bonne nouvelle, c'est qu'il y a déjà trois associations qui ont cru dans notre projet.»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer