L'École d'immersion Vision entre aux Ursulines

En septembre prochain, jusqu'à 175 élèves des Ursulines... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

En septembre prochain, jusqu'à 175 élèves des Ursulines pourront suivre un programme d'immersion anglaise et espagnole.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) L'École d'immersion anglaise et espagnol Vision fait son entrée aux Ursulines. Des enfants de la maternelle et du primaire pourront recevoir un enseignement trilingue dès septembre prochain en vertu d'une entente entre le réseau des écoles Vision et l'institution privée du Vieux-Québec. Une conséquence directe de la fermeture abrupte de l'école Vision Sillery en septembre dernier.

Plusieurs élèves de cette école anglophone, privée et non subventionnée avaient été transférés aux Ursulines après divers problèmes internes ayant mené à la fermeture de la franchise Vision Sillery quelques jours avant la rentrée des classes.

«Les Ursulines ont réagi très rapidement lorsqu'il y a eu une arrivée massive des élèves de l'ex-école Vision Sillery. Il y a une sensibilisation à l'interne depuis quelque temps», a dit au Soleil le président du Réseau des écoles Vision, Richard Dumais.

Franchir le pas pour instaurer des classes Vision à l'intérieur des locaux des Ursulines semblait donc tout indiqué. Sans compter que le réseau souhaitait une franchise en haute ville après la fermeture de Sillery.

Jusqu'à 175 élèves pourront être inscrits dans les classes d'immersion de la maternelle à la sixième année. Ils partageront avec leurs camarades du parcours régulier des Ursulines les installations sportives, les aires communes, la bibliothèque et le décor historique de cette institution fondée par Marie de l'Incarnation en 1639. Tous les élèves auront aussi le même uniforme. L'École des Ursulines à Loretteville n'offrira toutefois pas un tel programme trilingue.

Une première... et une dernière

Établir une école Vision dans une institution existante est une première puisque les 20 franchises existantes ont généralement leur propre bâtiment.

«Dans la région de Québec, ce sera une première, mais aussi une dernière», assure toutefois Richard Dumais. Il estime que le nombre de franchises sera bien équilibré sur le territoire de Québec. S'il y a développement, le prochain projet d'école Vision vise plutôt la couronne Nord, notamment Lac-Beauport. Le président du réseau ne cache toutefois pas qu'il verrait bien s'implanter le même concept davantage dans la région de Montréal.

Du côté des Ursulines, le directeur général Jacques Ménard estime que le concept d'immersion «répond aux demandes des parents». «Il est le complément parfait à notre offre de services éducatifs qui compte déjà le programme primaire du baccalauréat international. Pour nous, c'est comme renouer avec l'histoire des Ursulines puisque l'immersion anglaise était à l'honneur au XIXe siècle», a-t-il déclaré par communiqué.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer