Commissions scolaires: comités de parents réduits au silence

La présidente de la Fédération des comités de... (Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

La présidente de la Fédération des comités de parents, Corinne Payne, déplore l'opposition de certaines commissions scolaires au processus de consultation des parents préalable à l'adoption de la loi 86.

Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) En pleine tournée de consultation sur le projet de loi 86, qui change la gouvernance des commissions scolaires, la Fédération des comités de parents se bute à l'intransigeance de certains commissaires qui empêchent toute consultation dans leurs écoles.

«C'est vraiment triste de voir à quel point certaines personnes ne sont pas transparentes ou de mauvaise foi. On est des bénévoles qui veulent juste savoir ce que les parents de nos milieux pensent, alors on aimerait qu'on nous laisse faire notre travail!» implore Corinne Payne, présidente de la Fédération.

Dans certaines commissions scolaires, les comités de parents se sont vu interdire de transmettre toute communication aux parents ou au conseil d'établissement. D'autres se voient refuser l'accès à des locaux dans les écoles pour tenir une séance d'information et de consultation.

Des actions qui sont en ligne droite avec ce que recommandait une lettre de la Fédération des commissions scolaires du Québec (FCSQ), dont Le Soleil a obtenu copie. Le 17 décembre dernier, la directrice générale de la FCSQ Pâquerette Gagnon informait ses membres (les présidents et les directeurs généraux) que les comités de parents n'avaient pas le pouvoir de «solliciter les parents d'élèves» et que c'était à eux que revenait la décision de le leur permettre ou non.

«Depuis l'automne, les commissaires ont vraiment intensifié leur pression sur les parents. Certains se sentent intimidés. On avait espéré que ça se calme, mais dans certains milieux, c'est pire», indique Mme Payne.

Elle cite par exemple la commission scolaire des Patriotes, sur la Rive-Sud de Montréal, où le comité de parents est totalement bloqué par la direction de la commission scolaire et ne peut rien faire. «On a vraiment un gros, gros problème là-bas.»

Selon Mme Payne, la collaboration est vraiment «géovariable». Dans certaines commissions scolaires, tout va très bien, comme à Val-des-Cerfs (Granby) ou à Rivière-du-Nord (Saint-Jérôme). En tournée un peu partout au Québec, Mme Payne n'a pas eu vent de «problématiques particulières» lorsqu'elle était à Rimouski jeudi et à Québec vendredi.

Elle soutient toutefois entendre beaucoup de désinformation de la part des commissaires scolaires. «C'est des campagnes de peur un petit peu partout. Des parents se font dire qu'ils se font fourrer avec ce projet de loi-là, et que ce n'est pas eux, mais le ministre qui aura tout le pouvoir. Nous, on veut seulement prendre le temps de bien l'étudier et de le comprendre», soutient Mme Payne.

Délais serrés

Dans son projet de loi 86, modifiant la gouvernance des commissions scolaires, le ministre de l'Éducation François Blais donne plus de pouvoirs aux parents, et abolit le rôle de commissaire élu au suffrage universel.

Le projet de loi prévoit que dès son adoption, un conseil provisoire prend les commandes des commissions scolaires dans les 15 jours suivants. Ce conseil aura le pouvoir de revenir en arrière et d'annuler tout «contrat déraisonnable» octroyé par la commission scolaire après le 4 décembre 2015, soit le jour de la présentation du projet de loi. Les véritables conseils scolaires, nommés par les parents, entreront en fonction à partir du 1er novembre 2016.

«Oui, c'est raide et les délais sont serrés, mais on ne peut pas vivre encore longtemps comme ça, avec cette tension-là dans les milieux. Il faut que ça arrête à un moment donné», soutient Mme Payne.

Elle appelle tous les acteurs du milieu scolaire au calme et espère que le climat sera plus serein dans les mois à venir. «C'est important de regarder cette loi-là comme il faut, parce que quand elle va être adoptée, il faudra bien vivre et travailler tous ensemble», lance-t-elle.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer