Les enseignants de la Rive-Sud de Québec seuls contre la grève

Les enseignants de la commission scolaire des Navigateurs... (PHOTOTHÈQUE LE SOLEIL, JEAN-MARIE VILLENEUVE)

Agrandir

Les enseignants de la commission scolaire des Navigateurs sont les seuls au Québec à avoir voté en majorité contre la journée de débrayage de mercredi.

PHOTOTHÈQUE LE SOLEIL, JEAN-MARIE VILLENEUVE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Les enseignants de la commission scolaire des Navigateurs, sur la Rive-Sud de Québec, viennent de faire une brèche dans le front commun provincial. Ils sont les seuls à avoir voté contre la grève annoncée pour mercredi. Ils ne verront pas leurs élèves pour autant ce jour-là puisque d'autres employés du réseau de l'éducation seront en débrayage, forçant la fermeture des écoles.

Réunis en assemblée générale jeudi soir, les deux unités d'accréditation du Syndicat de l'enseignement des deux rives (SEDR) ont voté dans des directions opposées. Les 430 membres associés à la commission scolaire des Navigateurs ont voté à 56 % contre la tenue d'une nouvelle journée de grève le 9 décembre. Leurs 151 collègues de la commission scolaire des Découvreurs se sont prononcés en faveur à 64 %. 

Invité à expliquer la position de ses membres, le président du SEDR, Jocelyn Noël, était bien embêté. «J'aurais moi-même de la difficulté à vous l'exprimer», a-t-il d'abord laissé tomber. Puis il a parlé des deux dernières journées de grève, celles des 12 et 13 novembre, qui ont eu beaucoup d'effets négatifs sur la Rive-Sud puisque c'était la remise des bulletins. «Ça a amené beaucoup de mécontentement», a constaté le leader syndical. 

L'assemblée générale de jeudi a également attiré moitié moins de syndiqués que les deux précédentes. M. Noël croit possible qu'une plus grande proportion d'enseignants insatisfaits aient fait l'effort de se déplacer. 

Selon lui, il ne faut pas y voir le signe que la mobilisation s'essouffle. «Les gens dans les milieux sont encore très mobilisés. La semaine prochaine, même du côté des Navigateurs, il y a sûrement certaines personnes qui vont quand même prendre le temps de venir soutenir leurs collègues» sur les piquets de grève, pense le président.  

Cela dit, il ne cache pas que le vote «amène un certain malaise». Notamment parce que les enseignants de la Rive-Sud recevront leur salaire mercredi, mais pas ceux de la Rive-Nord, qui ont voté pour le débrayage. 

«Sur la Rive-Sud, il pourrait y avoir aussi d'autres malaises parce qu'il y a des gens qui sont en grève encore, les gens du soutien, les professionnels... C'est sûr que c'est pas une situation qui est idéale en soi», a ajouté M. Noël. 

Communication spéciale

Le SEDR a décidé d'envoyer une communication spéciale aux enseignants des Navigateurs en prévision du dernier droit. «J'ai pris la peine d'écrire aux membres pour leur rappeler que le combat n'est pas fini, pis que la mobilisation doit durer parce qu'on arrive dans la fin de la négociation et c'est pas le temps de lâcher», a indiqué Jocelyn Noël. 

Techniquement, cette journée de grève devrait être la dernière de 2015 pour les enseignants, car la loi impose un préavis de grève de sept jours ouvrables, sans compter la journée du dépôt ni la journée de grève. Or, les cours se terminent au plus tard le 22 décembre dans les écoles primaires et secondaires. Cela ne laisse donc pas vraiment le temps aux centrales syndicales de préparer une nouvelle offensive. 

Il n'est d'ailleurs pas assuré que les écoles soient fermées le 9 décembre. S'il y avait déblocage aux tables de négociation, le mouvement de grève peut être arrêté. «Mon plus grand souhait, c'est qu'elle ne se passe pas, cette journée-là et qu'on arrive à un règlement après plus d'un an de négociations. Je pense que tout le monde a comme leur truck de ça», a témoigné vendredi le président du SEDR. 

La Fédération des syndicats de l'enseignement, affiliée à la Centrale des syndicats du Québec, a confirmé vendredi que les enseignants de la commission scolaire des Navigateurs étaient les seuls à faire bande à part dans tout le Québec. Cela ne change en rien son plan de match.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer