Adhésion de la CADEUL à une nouvelle association: les étudiants voteront en novembre

La Confédération des associations d'étudiants de l'Université Laval (CADEUL)... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Ian Bussières</p>

(Québec) La Confédération des associations d'étudiants de l'Université Laval (CADEUL) tiendra un référendum en novembre sur l'adhésion à une nouvelle association étudiante nationale, l'Union étudiante du Québec (UEQ).

Comme l'explique son président, Thierry Bouchard-Vincent, la CADEUL a participé activement cet été à la création de l'Union étudiante, qui viendrait prendre le relais de la Fédération étudiante universitaire du Québec (FEUQ), qui est présentement en veilleuse à la suite de la désaffiliation de plusieurs associations.

«Nous avons présenté un projet de règlement général en août et on présentera les politiques complémentaires en septembre et octobre. On pourrait ensuite tenir un référendum à la CADEUL au mois de novembre», a-t-il confié au Soleil.

Désaffiliée de la FEUQ depuis 2006, la CADEUL avait pendant quelques années fait partie de la Table de concertation étudiante du Québec (TaCEQ), qui n'est maintenant plus qu'une coquille vide.

«Nous sommes de nouveau intéressés à faire partie d'une association nationale afin de pouvoir porter nos positions, que nous portons seuls depuis longtemps. Sans association nationale, il est difficile de faire des représentations auprès des gouvernements», ajoute M.Bouchard-Vincent.

L'une de ces positions consisterait à bonifier les cotisations au Fonds des services de santé, basées sur la masse salariale des entreprises, afin de financer de façon durable les universités et les cégeps. «La plupart des associations sont d'accord avec ce principe», indique le président de la CADEUL, pour qui le renouvellement de la politique jeunesse et le financement des universités sont également des enjeux prioritaires.

Pour l'instant, 120000 étudiants universitaires seraient représentés par la nouvelle structure, dont ceux de la CADEUL, qui en représenteraient le quart.

Autre association

Pendant ce temps, les associations étudiantes de l'Université du Québec à Rimouski, à Trois-Rivières et à Chicoutimi ont participé à la création d'une autre association étudiante qui se veut nationale, l'Association pour la voix étudiante au Québec (AVEQ). L'AVEQ a d'ailleurs cette semaine publié des offres d'emploi afin d'embaucher un coordonnateur général et un coordonnateur des communications.

«Même si ces associations ont formé l'AVEQ, nous demeurons quand même en contact avec elles et il n'est pas impossible qu'elles rejoignent éventuellement l'Union étudiante du Québec», souligne Thierry Bouchard-Vincent.

Quant à l'Association des étudiants de Laval inscrits aux études supérieures (AELIÉS), elle a contribué à la fois aux travaux de l'UEQ et de l'AVEQ. «De notre côté, le référendum n'aura pas lieu avant janvier 2016 pour que nous puissions entendre les deux associations quand elles seront prêtes et qu'elles pourront nous présenter le produit fini», a indiqué Stéphane Lebrun, président de l'AELIÉS.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer