Dépenses scolaires: pour ne pas échouer sa rentrée

«Le problème avec la rentrée, c'est un peu... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

«Le problème avec la rentrée, c'est un peu considéré comme une dépense imprévue; on n'en a pas tenu compte dans le budget régulier,» affirme Sylvie De Bellefeuille, avocate et conseillère budgétaire chez Option consommateurs.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Laurie Richard</p>

(Québec) À peine rentré de vacances, on pense déjà au retour en classe. Pas reposant! On devra de nouveau se presser le matin, prévoir du temps pour les devoirs le soir... et faire de nombreux achats pour l'année scolaire qui commence! Mais cette dépense estivale, qui peut vite dépasser 300 $ par enfant, est rarement incluse dans le budget familial.

Un sondage mené en 2014 par Ipsos Reid pour Visa Canada révélait que 52 % des parents canadiens ayant des enfants âgés de cinq à seize ans estimaient que les préparatifs de la rentrée scolaire étaient stressants pour la famille. L'événement arrivait au second rang après Noël et les vacances d'hiver. Et, pendant cette période, les dépenses consacrées aux fournitures scolaires et aux vêtements (58 % des répondants) stressent plus les Canadiens que l'aide aux devoirs (42 %). 

La clé du succès est l'organisation, avance Sylvie De Bellefeuille, avocate et conseillère budgétaire chez Option consommateurs. «Le problème avec la rentrée, c'est que c'est un peu considéré comme une dépense imprévue; on n'en a pas tenu compte dans le budget régulier. Ça peut être assez coûteux pour certaines personnes.

«Certains professeurs ont beaucoup d'imagination sur les couleurs de cartables et de Duo-Tang. Mais il y a aussi toutes les dépenses à côté. Plusieurs en profitent pour renouveler la garde-robe et il y a beaucoup d'écoles qui demandent au moins deux paires de chaussures.» Quand on ajoute à tout ça l'achat d'un ordinateur, la facture monte vite. Surtout que ces dépenses arrivent souvent après les vacances familiales... qui ont aussi coûté plus cher que prévu!

Planifier dès septembre

En 2013, selon le Conseil québécois du commerce de détail, les familles québécoises qui comprennent un ou des enfants qui fréquentent l'école primaire ou secondaire ont dépensé  576 $, ou 363 $ (valeurs médianes) par enfant, pour les achats de la rentrée, tous achats confondus. Les vêtements, souliers et autres accessoires mode représentaient la plus grosse part de la facture, soit  300 $ par famille, ou 200 $ par enfant.

Il est trop tard pour se faire des réserves pour la rentrée 2015, mais Mme De Bellefeuille recommande aux parents de planifier celles de l'an prochain dès septembre, en se fiant au montant déboursé cet été. En transférant un montant mensuel dans un compte dédié aux dépenses scolaires, on évitera d'aller piger dans les fonds pour les cadeaux de Noël, par exemple. Pour cette année, on peut quand même profiter de quelques astuces pour réduire la facture (voir tableau). 

À ne pas oublier : en plus des articles scolaires et des vêtements, les parents doivent souvent émettre un chèque dès les premiers jours de classe pour couvrir certains frais comme les photocopies. Les parents d'enfants qui fréquentent l'école publique ne devraient toutefois avoir à acheter que les cahiers dans lesquels on écrit. «Les manuels, normalement, c'est à l'établissement à les fournir», remarque Mme De Bellefeuille. 

Pour une planification futée, Option consommateurs propose une grille budgétaire, à télécharger, sur son site Web : goo.gl/JBKz1O.

L'Association coopérative d'économie familiale du Grand Portage propose aussi un outil de planification en ligne, également offert en application mobile : www.acefgp.ca.

Avoir une garde-robe futée sans se ruiner

La tentation de renouveler la garde-robe des petits à la rentrée est forte. Mais ce n'est pas toujours nécessaire. Oui, le petit dernier, qui a bien grandi, aura sûrement besoin de nouvelles chaussures et de quelques paires de pantalons, mais pourquoi acheter de nouveaux chandails alors que ceux du printemps dernier lui vont toujours?

Laurence Bareil, auteure de La Bible du shopping intelligent et animatrice de l'émission La reine du shopping à Canal Vie, indique que les soldes de juillet et d'août sont une belle occasion d'économiser sur les articles à se procurer. Vous avez donc encore quelques semaines pour en profiter! La pro du magasinage suggère également de s'abonner en ligne aux infolettres de vos magasins préférés. On vous avertira par courriel au sujet des aubaines et vous pourrez ainsi profiter des meilleurs prix. 

Pour ne pas dépasser son budget, une séance d'essayage s'impose. Mme Bareil suggère de dresser une liste des items à se procurer, question de ne pas réaliser d'achats superflus et de dépenses inutiles. Pour ce, il faudra que Junior se prête au jeu : on devra faire le tri entre ce qui convient encore et ce qui est trop petit - ou trop usé!

Investissement

Sans casser sa tirelire, Mme Bareil soutient qu'il vaut la peine «d'investir» dans certains vêtements, surtout lorsqu'il est question de confort. «Les manteaux et les chaussures sont des items pour lesquels, bien souvent, l'économie ne vaut pas la chandelle, a-t-elle fait part au Soleil, par courriel. Mieux vaut payer un peu plus cher et s'assurer que le manteau et les bottes seront chauds, et que les chaussures de sport tiendront bien le pied et seront confortables.» De leur côté, les manteaux d'hiver bien confectionnés pourront passer l'épreuve du temps et même être portés par un plus jeune frère ou une plus jeune soeur. 

Pour un look tendance à peu de frais cet automne, la reine du shopping propose de se procurer quelques éléments pratiques tels des tuques légères en tricot de coton, des foulards, une montre ou des chaussettes colorées et à motifs. Ce sont tous des articles peu coûteux qui ajoutent beaucoup au look, assure-t-elle.

Les vêtements de base à posséder

En supposant deux séances de lavage par semaine (il ne faut pas oublier que le lavage use les vêtements!), Laurence Bareil soutient qu'un écolier aura suffisamment de :

  • 4 paires de pantalons ou autres «bas». Deux paires de jeans, un pantalon de sport et un pantalon de style kaki, par exemple. Les pantalons peuvent être portés deux fois avant d'être lavés, à moins d'un accident. 
  • 6 à 8 hauts (comprenant t-shirts et hauts à manches longues)
  • 2 vestes de type «coton ouaté»
Pour ne pas être pris au dépourvu le matin et s'assurer que les enfants ne se cassent pas la tête avec les agencements,Mme Bareil recommande de s'assurer que toutes les pièces s'agencent entre elles. 

Le plus simple est quand tous les bas sont neutres (noir, marine, gris, beige ou kaki). On peut donc ainsi les marier à n'importe quelle couleur de haut.

Trucs pour réduire la facture

On ne jette pas les cartables et les crayons quand les vacances arrivent! Et on n'est pas obligé de commencer l'année avec du neuf. Pour économiser, rassemblez les fournitures scolaires qui peuvent être réutilisées avant d'alléger votre porte-feuille. N'oubliez pas de vérifier si des items de la fratrie peuvent être transférés au plus jeune. 

Épluchez les circulaires : plusieurs soldes ont lieu actuellement dans les grandes surfaces et les pharmacies. Ne vous limitez donc pas aux papeteries et aux magasins de fournitures de bureau.

En cours d'année, surveillez les soldes pour acheter les items dont vous savez que vous devrez les renouveler l'année suivante. Pas besoin d'attendre la rentrée pour faire une provision de crayons, de cahiers et de feuilles mobiles. 

Question d'éviter les nombreux déplacements et la cohue en magasin, il est aussi possible de faire ses achats en ligne.

Si un rabais est annoncé sur un article après votre achat, vous pouvez demander au commerçant de vous l'accorder (preuve d'achat à l'appui). Ce dernier peut refuser, mais certains acceptent pour conserver ou fidéliser leur clientèle.

Sources : Office de la protection du consommateur et Sylvie de Bellefeuille d'Option consommateurs 

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer