Élection partielle forcée à la CS de la Capitale

La Commission scolaire de la Capitale devra organisé... (Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

La Commission scolaire de la Capitale devra organisé une élection scolaire partielle en plein été même si le gouvernement a déjà annoncé vouloir abolir ces plébiscites.

Le Soleil, Pascal Ratthé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La commission scolaire de la Capitale n'y échappera pas : elle devra tenir un scrutin pour un poste de commissaire - et ce, en plein coeur de l'été - malgré la mort annoncée des élections scolaires. La dépense est estimée à 50 000 $.

La période de mise en candidature pour l'élection scolaire partielle dans le secteur Montcalm-Saint-Sacrement se terminait dimanche. Édith Thibault et Robert Martel se sont manifestés. Tous deux ont déjà été commissaires. Ils étaient d'ailleurs sur les rangs lors du scrutin général de 2014, mais n'ont pas été élus. M. Martel était même candidat à la présidence. 

Le commissaire démissionnaire, Jean-François Lehoux, est parti en avril pour éviter tout conflit d'intérêts lié à son emploi au ministère de l'Enseignement supérieur, récemment fusionné à l'Éducation. 

En raison des frais associés à une élection partielle, la présidente de la commission scolaire, Manon Robitaille, avait publiquement exprimé le souhait qu'une seule personne se présente et soit élue par acclamation. En ces temps de restrictions budgétaires, les 50 000 $ nécessaires à l'organisation du scrutin auraient pu être redirigés vers les services aux élèves. 

Abolition

Mais comme il y a deux intéressés, il faudra procéder, peut-être pour la dernière fois. Le ministre de l'Éducation, François Blais, a annoncé en mai que son gouvernement abolirait les élections scolaires en raison du faible taux de participation des dernières années, mais le changement législatif n'est pas enclenché. 

Le scrutin aura donc lieu le dimanche 16 août. Les quelque 18 000 électeurs de la circonscription 11 couvrant les quartiers Montcalm et Saint-Sacrement seront appelés à choisir leur représentant au conseil des commissaires. En 2014, le taux de participation à la commission scolaire de la Capitale tournait autour de 4 %. 

«On n'a pas fait exprès pour arriver dans le milieu de l'été comme ça», a spécifié lundi Jacques Maheux, président d'élection. Le calcul de la date s'est fait à partir de la démission effective du précédent commissaire, comme le prévoit la Loi sur les élections scolaires. 

Les électeurs recevront dans les prochains jours leur avis d'inscription à la liste électorale. Il est prévu qu'ils reçoivent aussi une publication spéciale contenant l'identification, la photo et une courte présentation des candidats. 

M. Maheux dit faire des efforts pour réduire les coûts au minimum. Des envois postaux seront combinés, les heures d'ouverture du bureau d'élection ont été réduites et le personnel est limité au minimum. «Mais on ne peut pas sauter d'étapes. C'est comme faire un gâteau ou en faire 100 : il faut suivre la même recette», illustre M. Maheux. 

Toutes les informations relatives à l'élection se trouvent sur le site Internet www.cscapitale.qc.ca.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer