Université Laval: les conditions d'après-mandat des dirigeants trois fois plus coûteuses

Les chiffres, révélés en primeur par le FM... (Photothèque Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Les chiffres, révélés en primeur par le FM 93 et obtenus par Le Soleil, notent une plus-value de 493 000 $ juste pour le recteur Denis Brière, de 251 000 $ pour le vice-recteur exécutif Éric Bauce.

Photothèque Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La bonification des conditions d'après-mandat des hauts dirigeants de l'Université Laval sera au moins trois fois plus coûteuse que l'estimation qu'en a faite le président de son conseil d'administration, John Porter.

La facture de la hausse révélée par Le Soleil en décembre sera plus salée que ce qu'a prétendu l'Université Laval, selon le ministère de l'Enseignement supérieur.

Des simulations effectuées à la demande du ministre François Blais ont identifié une amélioration de 1,4 million $ sur six ans des conditions d'après-mandat du recteur, de quatre vice-recteurs, de deux vice-recteurs adjoints et de la secrétaire générale.

Les chiffres, révélés en primeur par le FM 93 et obtenus par Le Soleil, exposent une plus-value de 493 000 $ uniquement pour le recteur Denis Brière, de 251 000 $ pour le vice-recteur exécutif Éric Bauce et de 248 000 $ pour la vice-rectrice Josée Germain.

En février, le président du CA rejetait la demande de l'ex-ministre Yves Bolduc d'annuler la bonification en plaidant son caractère «extrêmement raisonnable». «On parle d'une enveloppe globale hypothétique qui va coûter, dans une période limitée, au maximum 65 000 $ annuellement», avait affirmé John Porter. Sur six ans, cela représente une somme totale de 390 000 $. Loin du 1,4 million $ évalué par le ministère.

«C'est encore plus sérieux que ça l'était, a réagi le ministre Blais au Soleil. L'Université Laval prétendait que c'était autour de 60 000 $. M. Porter l'a même dit publiquement. Lors de ma nomination, j'ai parlé de l'enjeu d'évaluer les coûts réels de cette mesure-là. Ils sont beaucoup plus importants.»

Ni le recteur Brière ni le président Porter n'ont voulu s'entretenir avec Le Soleil à ce sujet. À l'Université Laval, on dit toutefois ne pas comprendre les calculs du Ministère. Dans un courriel, le porte-parole Samuel Auger insiste sur les économies générées par la baisse de salaire de 3 % que la direction a consenti après les révélations du Soleil. «L'adoption de l'ensemble de ces mesures engendre des économies immédiates et réelles de 75 000 $ par année pour l'Université Laval», indique-t-il. L'université maintient qu'une utilisation maximale des nouvelles règles d'après-mandat coûterait tout au plus 65 000 $ par année. 

La modification votée par le CA permet de verser, sur une période pouvant aller jusqu'à six ans, entre 100 % et 75 % de son salaire à un haut dirigeant qui, après avoir quitté ses fonctions, demeure à l'emploi de l'université. La règle précédente prévoyait l'octroi d'entre 90 % et 70 % du salaire pour une période maximale de trois ans. L'Université Laval plaide que la bonification, recommandée par un comité indépendant, n'a aucun impact budgétaire à court terme. 

En Chambre, la députée péquiste Véronique Hivon s'est insurgée de la «décision indécente» de l'Université Laval au moment où elle doit absorber des «compressions records» de 53 millions $ sur deux ans. «Les étudiants, les professeurs... toute l'université trouve que la farce a assez duré», a-t-elle lancé. Le ministre Blais réitère que la subvention de fonctionnement sera amputée de l'équivalent de la bonification lorsqu'elle sera versée. «Les contribuables ne paieront pas pour ça», a prévenu le ministre Blais.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer