Université Laval: les professeurs assumeront 160 charges de cours

L'Université Laval doit jongler avec un manque à... (Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

L'Université Laval doit jongler avec un manque à gagner de 48 millions $ depuis juin.

Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Québec) La direction de l'Université Laval confirme que 160 charges de cours seront transférées aux professeurs et que les contrats d'une quarantaine d'occasionnels ne seront pas renouvelés pour l'année 2015-2016.

Au sortir du conseil universitaire, mardi, le vice-recteur exécutif et au développement de l'Université Laval, Éric Bauce, a indiqué au Soleil que les 160 sections de cours ciblées ne disparaîtraient pas, mais qu'elles allaient être dispensées par des professeurs plutôt que par des chargés de cours. «Ça représente une moyenne de 0,1 section de cours par prof», évalue M. Bauce, précisant qu'il y a actuellement 7800 charges de cours qui sont données à l'Université Laval.

La semaine dernière, le syndicat des professeurs de l'Université Laval et celui des chargés de cours avaient fait part de leur inquiétude quant à ce transfert de responsabilités, disant craindre que la surcharge de travail chez les profs affecte la qualité de l'enseignement, entre autres choses.

M. Bauce assure que la qualité de la formation sera préservée. «On a contribué à l'équilibre budgétaire gouvernemental, parce qu'il faut comprendre que c'est un transfert de déficit vers les universités [...]. On est rendu à un stade où on ne fera pas de compromis sur la qualité, mais si on n'a plus d'argent pour former les gens, on va accepter moins de monde. C'est là qu'on est rendu. [...] Vous avez un montant X pour former des gens et vous ne voulez pas toucher à la qualité, donc vous allez en former moins, c'est juste mathématique.»

Selon M. Bauce, il y a un choix de société à faire. «Est-ce que le Québec veut diminuer l'accessibilité à l'enseignement supérieur?» demande-t-il. 

Des propos qui rejoignent ceux du président des chargés de cours de l'Université Laval, Puma Freytag, qui disait craindre la semaine dernière que les compressions imposées aux universités se traduisent «soit [par] une augmentation des frais de scolarité, soit [par] un contingentement encore plus sévère», réduisant du coup l'accessibilité aux études supérieures.

L'Université Laval doit jongler avec un manque à gagner de 48 millions $ depuis juin dernier, précise Éric Bauce. «Le budget qu'on a présenté aujourd'hui [mardi] ne tient pas compte du 11 millions $ de compressions additionnelles [issues du budget Leitão]. On est présentement en demande au gouvernement pour qu'il nous donne la flexibilité dans notre budget d'investissement et d'opération pour venir combler ce 11 millions $», mentionne-t-il.

Droit de grève étudiant

Le numéro deux de l'Université Laval s'est par ailleurs montré prudent sur la question de la reconnaissance du droit de grève étudiant et de l'encadrement de celui-ci, refusant de joindre sa voix à toutes celles qui réclament une intervention législative pour clarifier la situation. 

«C'est à la société de déterminer ce qu'elle veut et au gouvernement de faire son travail. La première question qu'on doit se poser comme association, c'est celle de la représentativité : qu'est-ce qui est un quorum et qu'est-ce qui n'en est pas un?» a simplement souligné M. Bauce.

Le vice-recteur estime que l'Université Laval a relativement bien géré le dossier des grèves étudiantes ce printemps, comme il l'a fait en 2012. «On part du principe qu'un campus universitaire, c'est un lieu d'expression démocratique, que les gens ont le droit de s'exprimer tant que ça se fait dans le respect des valeurs et des droits des individus. On l'a toujours géré comme ça, on va continuer de le gérer comme ça, et le gouvernement fera sa job de gouvernement.»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer