Université Dalhousie: nouvelles allégations de contenu inapproprié en ligne

L'établissement d'Halifax a émis un communiqué samedi pour... (PHOTO JOSH EDELSON, ARCHIVES AGENCE FRANCE-PRESSE)

Agrandir

L'établissement d'Halifax a émis un communiqué samedi pour déclarer «avoir complété une enquête approfondie» après avoir été saisi de préoccupations par rapport à un compte Instagram, le 1er novembre 2014.

PHOTO JOSH EDELSON, ARCHIVES AGENCE FRANCE-PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Le Soleil

L'Université Dalhousie, en Nouvelle-Écosse, a confirmé avoir eu à gérer une deuxième série d'allégations liées à du contenu inapproprié diffusé sur un média social, quelques semaines après avoir levé la suspension d'une dizaine d'étudiants en dentisterie qui auraient publiés des commentaires à caractère sexuel violents sur la page d'un groupe Facebook.

L'établissement d'Halifax a émis un communiqué samedi pour déclarer «avoir complété une enquête approfondie» après avoir été saisi de préoccupations par rapport à un compte Instagram, le 1er novembre 2014.

Le communiqué affirme que le compte en question présentait «du contenu possiblement inapproprié», sans donner plus de détails. L'établissement ajoute pouvoir «confirmer qu'un certain nombre d'étudiants ont été expulsés d'une résidence à la suite de l'incident».

Vendredi, le Halifax Chronicle Herald rapportait qu'une étudiante de l'Université Dalhousie avait déclaré avoir vu une photo publiée en octobre dernier sur un compte Instagram nommé The Dal Jungle. Sur cette image, une autre étudiante dont les seins sont visibles est en train de prodiguer du sexe oral.

L'étudiante a aussi déclaré au journal que ce compte Instagram affichait les photos d'autres étudiantes nues à l'université.

L'Université Dalhousie n'a pas voulu confirmer ces informations, mais a déclaré dans son communiqué que «l'université a posé des actions immédiates et appropriées».

L'établissement dit avoir rapporté l'incident à la police régionale d'Halifax le 13 novembre, disant que la police a conclu qu'il n'y avait pas de motifs suffisants pour ouvrir une enquête. Il affirme aussi avoir contacté Instagram pour faire fermer le compte.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer