Arrestations de masse à Québec: l'ASSÉ n'a pas l'intention de plier

Camille Godbout, présidente de l'Association pour une solidarité... (PHOTO TIRÉE DE TWITTER)

Agrandir

Camille Godbout, présidente de l'Association pour une solidarité syndicale étudiante (ASSÉ), évalue la foule à environ 500 personnes avant que la marche de mardi soir ne débute.

PHOTO TIRÉE DE TWITTER

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Après avoir vu 274 confrères et consoeurs se faire arrêter par la police de Québec tard mardi soir, Camille Godbout, porte-parole de l'Association pour une solidarité syndicale étudiante (ASSÉ), est plus déterminée que jamais à manifester contre l'austérité. «Ils essaient de donner le ton pour le printemps, mais nous, on ne pliera pas devant les policiers», lance-t-elle.

Pour Mme Godbout, les opérations policières de Québec et de Mont-réal sont clairement une «attaque au droit de manifester» et des «dérives très autoritaires». «C'est une tentative de freiner le mouvement qui débute, de faire en sorte que les gens ne descendent plus dans les rues», clame celle qui se considère comme «chanceuse» de ne pas avoir été arrêtée.

À la police de Québec, on répond qu'on respecte le droit de manifester, mais qu'on veut l'encadrer. Rien de tout cela ne serait arrivé si un représentant du groupe avait fourni un itinéraire aux autorités quelques minutes avant de partir. La manifestation n'aurait alors pas été déclarée illégale. «Notre but premier, c'est pas de faire des arrestations et recourir à la force», plaide Christine Lebrasseur, porte-parole de la police de Québec. 

Le deuxième chapitre de cette histoire risque de s'écrire dès la fin de cet après-midi, alors qu'un autre rassemblement est prévu tout juste après le dépôt du budget du gouvernement Couillard à 17h30, devant l'Assemblée nationale. «Il pourrait y avoir une marche, mais il n'y a rien de décidé encore», indique Mme Godbout, qui est le maître d'oeuvre de cette mobilisation. 

Peu importe ce qui arrivera, l'ASSÉ soutient qu'elle n'a aucunement l'intention de fournir un itinéraire aux policiers. C'est que l'association conteste le bien-fondé des règlements municipaux qui permettent aux autorités de déclarer une manifestation illégale.

«Une manifestation, c'est quelque chose qui est fait pour déranger. Si on laisse les policiers l'encadrer, on est à côté de la plaque», soutient Mme Godbout. 

Le Soleil a réclamé une entrevue auprès du chef du Service de police de Québec, Michel Desgagnés, ce qui nous a été refusé. Le porte-parole François Moisan soutient qu'on ne souhaite pas parler publiquement de stratégie. «On ne commentera pas les opérations à chaque fois», lance-t-il. 

Longue soirée

La manifestation de mardi soir n'émanait pas de l'ASSÉ, mais bien d'un mouvement citoyen qui avait créé une page Facebook s'intitulant «Tabarnack de manif de soir de début de grève (Québec style)». Selon Camille Godbout, environ 500 personnes ont pris part à l'événement. «Ils [les policiers] tenaient leurs armes à bout portant sur nous avant qu'on commence à marcher», raconte-t-elle.

Lorsque la marche a été déclarée illégale, les policiers ont demandé au moins trois fois aux manifestants de se disperser. Le Soleil a entendu clairement une agente dire à ses collègues : «Oubliez pas, les gars, s'ils partent par petits groupes, on les laisse aller.»

Mais ceux qui ont décidé de marcher dans les rues ont été pris dans des souricières. Les 274 manifestants qui ont été coincés ont ensuite dû attendre jusqu'à quatre heures au froid, le temps que les constats d'infraction soient remis, en vertu de l'article 19.2 du règlement municipal. La police de Québec a aussi distribué un constat pour désordre, un constat pour possession d'alcool et trois constats pour possession d'arme blanche. Une personne, qui était recherchée par mandat, a également été arrêtée pour possession de drogue et voies de fait contre un agent. Aucun acte de vandalisme n'a toutefois été répertorié. 

Avec David Rémillard

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer