Conditions d'après-mandat à l'Université Laval: Bolduc tient à sévir

La bonification des conditions salariales des hauts dirigeants... (Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

La bonification des conditions salariales des hauts dirigeants a été critiquée par le ministre de l'Éducation, Yves Bolduc, mais aussi par la députée péquiste Véronique Hivon et le caquiste Jean-François Roberge.

Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Pendant que l'opposition raille son «manque d'autorité», le ministre Yves Bolduc entend mettre à exécution sa menace de couper dans la subvention à l'Université Laval en raison des conditions d'après-mandat versées à ses hauts dirigeants.

Le ministre n'a pas commenté lundi la rebuffade que lui a servie pendant la fin de semaine le président du conseil d'administration de l'université, John Porter. Ce dernier refuse d'annuler, comme l'a exigé M. Bolduc dans une lettre vendredi, la décision de bonifier certaines conditions salariales des membres de la direction.

«M. Bolduc est très clair dans la lettre qu'il a envoyée, a indiqué son attachée de presse, Yasmine Abdelfadel. Il a dit que toute somme qui sera versée à l'opposé de sa décision sera récupérée par le ministère. C'est ce que M. Bolduc a décidé et on le leur rappelle.»

À la fin de l'actuel mandat des dirigeants, il faudra calculer la bonification des conditions d'après-mandat octroyées sur une période pouvant aller jusqu'à six ans à ceux qui resteront employés par l'Université. La subvention de fonctionnement versée par le gouvernement du Québec sera réduite d'autant. M. Porter a évalué que cela peut représenter une somme totale maximale de 390 000 $ au bout six ans.

«Le conseil d'administration devra se justifier devant ses élèves et son corps professoral sur les décisions qu'ils prennent, a ajouté Mme Abdelfadel. M. Bolduc refuse ça et les rappelle à leur devoir. Il y aura une ponction là-dessus.»

Au net, a plaidé le président du CA de l'université pendant la fin de semaine, la baisse salariale de 3 % votée en décembre pour les dirigeants dégagera plus d'économies que le coût de leurs bonifications d'après-mandat.

«Comme une crêpe»

Pour la députée péquiste Véronique Hivon, critique en matière d'enseignement supérieur, il est «évident que la bonification est beaucoup plus substantielle à terme que la petite diminution de salaire réalisée pour tenter de calmer la crise».

«On assiste au spectacle d'un ministre dont l'autorité est sapée et à une chicane de privilégiés qui se fait sur le dos des étudiants et de la qualité de l'enseignement, a-t-elle affirmé. Un ministre, d'un côté, qui a touché des indemnités et n'a pas voulu les retourner, et un CA qui se vote des augmentations substantielles et carrément inacceptables.»

Le ministre va devoir montrer au CA qu'il doit «absolument» changer sa décision, croit Mme Hivon.

Le député caquiste Jean-François Roberge ne digère pas non la bonification des conditions d'après-mandat. Un privilège inaccessible au commun des mortels. Selon lui, le ministre Bolduc n'est plus l'homme de la situation. «Il s'est fait revirer comme une crêpe», constate le député de Chambly.

Il est inacceptable que les étudiants et les professeurs paient «deux fois» pour la décision du CA, abonde-t-il. D'abord en payant la bonification des conditions d'après-mandat, puis en voyant la subvention de fonctionnement de l'université réduite. «Ça prend un nouveau ministre», estime M. Roberge.

La prime de 215 000 $ empochée par M. Bolduc pour la prise en charge de patients lorsqu'il était député de l'opposition mine sa crédibilité, selon lui. «Quelle crédibilité peut-il avoir, alors qu'il a encore dans ses poches l'argent de sa prime? demande-t-il. M. Bolduc ne prêche pas par l'exemple.»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer