Université Laval: du Red Bull distribué malgré l'interdit

En mars 2014, la direction de l'Université avait... (Photothèque Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

En mars 2014, la direction de l'Université avait communiqué avec Red Bull après avoir noté «plusieurs présences non autorisées» sur son campus. Des avertissements avaient été envoyés par téléphone et courriel, avait-on précisé à l'époque.

Photothèque Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Québec) La compagnie Red Bull a de nouveau fait fi en début de semaine d'un règlement de l'Université Laval qui interdit la distribution gratuite de sa boisson énergisante sur le campus.

Deux représentantes de la compagnie ont été vues par un étudiant distribuant leur marchandise au pavillon Adrien-Pouliot, mardi à l'heure du midi. Contrairement aux fois précédentes, les deux jeunes filles affichaient les couleurs de la multinationale uniquement sur leur tuque.

En mars 2014, la direction de l'Université avait communiqué avec Red Bull après avoir noté «plusieurs présences non autorisées» sur son campus. Des avertissements avaient été envoyés par téléphone et courriel, avait-on précisé à l'époque.

L'Université Laval a indiqué mercredi au Soleil, dans un courriel, ne pas avoir eu vent de ce nouvel accroc par son service de sécurité et de prévention. «Ce genre de pratique demeure toutefois strictement interdite et contrevient au règlement concernant la vente, la distribution, la sollicitation et l'affichage à l'Université Laval.»

«Si le cas s'avère fondé, poursuit-on, la direction adressera un nouvel avertissement à Red Bull afin que l'entreprise respecte la réglementation en vigueur sur le campus.»

Informée de la situation, une porte-parole montréalaise de Red Bull n'a pas donné suite à notre demande d'explications.

Offensive dans les écoles

En avril 2012, alors que les examens battaient leur plein dans les universités, Red Bull s'était donné comme «grande mission» de donner un coup de pouce pour leurs examens à «tous les étudiants du monde». Un hélicoptère Red Bull devait se poser sur les campus afin de ravitailler en boissons énergisantes tous ceux «qui ont bien besoin d'une petite aide pour tenir pendant les longues journées et soirées d'étude». L'Université Laval figurait parmi les six «points de largage» au Canada.

En raison de la caféine et de leur importante quantité de sucre qu'elles renferment, les boissons énergisantes sont dans la mire de l'Association de la santé publique du Québec qui réclame que leur vente soit interdite aux moins de 18 ans.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer