Un mois sans papier ni crayon pour des élèves de la Gaspésie

Loïc Fauteux-Goulet dresse un bilan mitigé de l'expérience,... (Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Loïc Fauteux-Goulet dresse un bilan mitigé de l'expérience, notamment en ce qui concerne la lecture à l'écran, qui s'est avérée difficile.

Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Daphnée Dion-Viens
Le Soleil

(Québec) Pendant un mois, les élèves de Loïc Fauteux-Goulet se sont livrés à une expérience peu banale: ils ont troqué leurs cahiers et leurs crayons pour le clavier et la souris, à temps plein.

«L'objectif, c'était de prendre les technologies et d'en faire un objet d'enseignement», explique l'étudiant de l'Université de Sherbrooke, qui a réalisé cette expérience lors d'un stage cet hiver auprès d'une classe de 12 élèves de quatrième, cinquième et sixième année à Métis-sur-Mer, en Gaspésie.

Grâce à des ordinateurs portables prêtés par la commission scolaire, les élèves et l'enseignant ont dû apprendre à tout faire à partir de l'ordinateur, une façon de «sortir de notre zone de confort» lance le jeune homme. Les premières journées n'ont pas été de tout repos, raconte l'enseignant.

«La première journée, franchement, j'ai pleuré», lance-t-il. L'enseignant voulait commencer par leur faire faire une tâche simple: télécharger un formulaire, le remplir et le renvoyer au professeur en format électronique. Ce qui aurait pris 10 minutes en version papier a plutôt occupé... presque trois heures de la journée.

Il aura donc fallu quelques jours d'adaptation, le temps que les élèves se familiarisent avec la façon de remettre un travail électronique ou d'aller chercher un document.

Par la suite, les résultats ont été plus concluants, raconte l'enseignant. Mais remplacer une tâche papier par une tâche électronique est une chose, encore faut-il trouver une plus-value à la tâche numérique, qui permet de hausser d'un cran l'expérience, précise-t-il.

Certaines activités ont été plus concluantes que d'autres. Pour leur faire apprendre des mots de vocabulaire par exemple, l'enseignant a utilisé une application qui lui a permis d'enregistrer les mots à apprendre. Les élèves devaient écouter la bande sonore et écrire correctement le mot. Grâce à un tableau de bord, l'enseignant a pu suivre à la trace le travail de ses élèves, sachant qui avait complété - ou non - l'exercice et combien de bonnes réponses ils avaient obtenues.

Trace sur le Web

Pendant le cours d'éthique et culture religieuse, Loïc en a profité pour discuter avec ses élèves de la trace qu'ils laissent sur le Web, en tapant leur nom dans un moteur de recherche. «Pour une discussion enflammée avec les élèves, je vous le recommande», lance-t-il à l'intention de ses collègues.

Pour d'autres matières, il a fallu être plus créatif. En arts plastiques, Loïc Fauteux-Goulet s'est amusé à faire de la «peinture lumineuse» avec ses élèves, en photographiant une source de lumière en mouvement en longue exposition.

Malgré tous ces efforts, le bilan reste plutôt mitigé, affirme l'enseignant. Certaines expériences n'ont pas toujours été concluantes. La lecture à l'écran, par exemple, ne s'est pas révélée très efficace. «Ça ne prenait pas 10 minutes que les élèves cliquaient sur un lien et se retrouvait à regarder des vidéos de chats sur YouTube», lance-t-il.

Même constat pour les exercices d'écriture. «Selon moi, l'écriture papier reste plus efficace.» Les élèves, eux, ont été très amusés par l'expérience.

Critique

Cette expérience «intensive» a par ailleurs permis à Loïc Fauteux-Goulet d'être très critique envers l'utilisation des nouvelles technologies en classe. «Si on peut conclure une chose, c'est que ce n'est pas tout dans une classe qui se prête aux nouvelles technologies. Il faut s'assurer que les élèves et l'enseignant maîtrisent les outils avant que ça devienne efficace. [...] Et il ne faut pas penser qu'on change le monde avec la technologie qu'on implante. Avant que les nouvelles technologies soient vraiment un apport en classe, je pense qu'il y a encore du travail à faire.»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer