Université Laval: les dirigeants demandent... une baisse de salaire

Le conseil d'administration de l'Université Laval a entériné... (Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Le conseil d'administration de l'Université Laval a entériné la demande des hauts dirigeants de couper leur salaire de 3 % à partir du 1er janvier.

Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Au coeur d'une controverse sur la bonification de leurs conditions d'après-mandat, les hauts dirigeants de l'Université Laval ont demandé que leur salaire soit amputé de 3 %.

Convoquée la veille, une réunion spéciale du conseil d'administration a été tenue, mercredi. Ses membres ont entériné cette demande de couper les chèques de paie du recteur, des vice-recteurs, des vice-recteurs adjoints et de la secrétaire générale à partir du 1er janvier 2015. Treize personnes en tout.

Le président du C. A., M. John R. Porter, a décliné l'invitation du Soleil à commenter l'initiative, hier. Un texte publié sur le site du journal Le Fil, signé par la direction de l'université, explique le contexte de la décision. Le présent «exercice budgétaire demandera des efforts considérables et devra faire intervenir la créativité et la solidarité de tous les membres de notre communauté, peut-on lire. À ce chapitre, pour démontrer concrètement sa solidarité envers sa communauté, la direction a pris l'initiative de demander au C. A. de réduire les salaires [de ses] membres.» Le réseau universitaire doit vivre avec une compression de 200 millions $. À l'Université Laval, le manque à gagner pour 2014-2015 s'élève à plus de 40 millions $.

«Le président du C. A., John R. Porter, a tenu, en marge de cette séance extraordinaire du C. A., à souligner le caractère exemplaire de cette initiative qui réaffirme le leadership de l'Université Laval sur la scène universitaire québécoise», poursuit le texte.

Aucune mention n'est faite de la bonification des conditions d'après-mandat des hauts dirigeants votée par le C. A. fin novembre et qui a soulevé beaucoup de grogne sur le campus. Il y a deux semaines, Le Soleil a révélé que ces conditions ont été améliorées pour tenir compte des dirigeants qui font plus d'un mandat.

Ceux parmi eux qui resteront à l'emploi de l'Université recevront une rémunération représentant de 75 % à 100 % de leur salaire de dirigeant pendant une période de six ans. De loin les conditions les plus généreuses offertes par une université à charte à ses patrons au Québec. Les règles précédentes prévoyaient que cette rémunération, variant entre 70 et 90 % du salaire, soit versée sur trois ans.

M. Porter a répondu aux critiques que le C. A. était tenu de revoir les règles, que les nouvelles conditions sont équitables parce qu'elles tiennent compte de la durée réelle du mandat et qu'elles n'engendrent pas de dépenses à court terme. «Il n'y a pas de scandale là», a-t-il déclaré.

Ces explications n'ont convaincu ni l'opposition péquiste, ni le Syndicat des professeurs de l'Université Laval, qui a adopté le 12 décembre la résolution suivante: «Le Conseil syndical dénonce dans les termes les plus fermes la décision récemment adoptée de bonifier les conditions d'après-mandat des hauts dirigeants de l'Université et demande au C. A. de reconsidérer cette décision.»

Mercredi, au cabinet du ministre de l'Éducation, Yves Bolduc, on a salué la réduction salariale des hauts dirigeants qui «participent à l'effort collectif» de redressement budgétaire. Mais on spécifie que cela n'annule en rien la révision de la bonification des conditions d'après-mandat que le ministre effectuera. «Ce sont deux dossiers différents», affirme l'attachée de presse Yasmine Abdelfadel.

Et, comme cela a été le cas la première fois, la réduction salariale n'a pas été communiquée au ministre pour approbation avant d'être votée au C. A., comme l'exige pourtant l'article 5.10 des Règles budgétaires et calcul des subventions de fonctionnement aux universités. Un nouvel accroc aux règles? «Absolument», indique Mme Abdelfadel.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer