Le ministre Bolduc s'attaque à l'amélioration du français

Le ministre de l'Éducation, Yves Bolduc... (Photothèque Le Soleil, Andréanne Lemire)

Agrandir

Le ministre de l'Éducation, Yves Bolduc

Photothèque Le Soleil, Andréanne Lemire

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Daphnée Dion-Viens
Le Soleil

(Québec) Après s'être fait critiquer pour son inaction concernant le français, le ministre de l'Éducation, Yves Bolduc, corrige le tir. Un plan d'action concernant l'amélioration du français sera lancé au début de l'année 2015.

C'est ce qu'il a fait savoir jeudi par voie de communiqué. Une «stratégie ministérielle relative au français» est en préparation, peut-on lire. Cette opération sera notamment axée sur les compétences en lecture, l'apprentissage du français dès les premières années du primaire et la valorisation du français.

«Le développement des compétences en lecture et en écriture est un déterminant important de la réussite scolaire. Cette préoccupation se situera au coeur de la stratégie. Nous souhaitons ainsi faire en sorte que les élèves consolident plus d'acquis linguistiques avant la fin du secondaire», a affirmé le ministre Bolduc, qui mènera des consultations à partir de janvier.

Des actions concrètes exigées

La présidente de l'Association québécoise des professeurs de français (AQPF), Geneviève Messier, espère que des actions concrètes vont être mises en place cette fois-ci. Cette dernière rappelle que plusieurs mesures du précédent plan d'action pour l'amélioration du français, qui avait été lancé en grande pompe par le gouvernement Charest en 2008, sont restées lettre morte. «Est-ce que cette fois-ci, on va arriver à quelque chose de concret et de pertinent qui va être implanté jusque dans les salles de classe? Je l'espère», lance-t-elle.

L'AQPF s'étonne par ailleurs que la formation des enseignants ne soit pas au coeur de cette nouvelle stratégie gouvernementale, puisqu'il s'agit d'un aspect important de l'amélioration du français, ajoute Mme Messier.

Quant à savoir si cette nouvelle stratégie devra se réaliser «à coût nul», comme d'autres réformes entreprises par le ministre Bolduc, son attachée de presse Yasmine Abdelfadel a indiqué jeudi que l'intention gouvernementale était de s'assurer d'une «allocation optimale des ressources dédiées au français».

Avec ce plan d'action, le ministre Bolduc semble vouloir corriger le tir. En septembre, il avait affirmé en entrevue au Soleil n'avoir aucune stratégie pour améliorer l'enseignement du français. Cette déclaration avait fait bondir l'AQPF, qui avait alors reproché au ministre Bolduc son inaction à ce chapitre.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer