Fusion des commissions scolaires: un deuxième scénario qui divise

Le scénario du ministre Bolduc prévoit une fusion... (Archives La Presse Canadienne)

Agrandir

Le scénario du ministre Bolduc prévoit une fusion entre les commissions scolaires de Portneuf, des Découvreurs et de la Capitale.

Archives La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Daphnée Dion-Viens
Le Soleil

(Québec) Même si la proposition ne fait pas l'unanimité, trois commissions scolaires de la région de la Capitale-Nationale soumettent officiellement au ministre de l'Éducation, Yves Bolduc, un autre scénario de fusion pour faire passer le nombre de regroupements de deux à trois.

Le scénario du ministre Bolduc prévoit une fusion entre les commissions scolaires de Portneuf, des Découvreurs et de la Capitale. Selon ce projet, les 24 écoles situées dans l'arrondissement La Cité-Limoilou, qui relèvent présentement de la commission scolaire de la Capitale, rejoindraient le nouveau regroupement formé par les Premières-Seigneuries et Charlevoix.

Mais la commission scolaire de la Capitale refuse de perdre une partie de son territoire.

«Ça aurait beaucoup trop d'impacts au niveau humain», affirme la présidente de la commission scolaire, Manon Robitaille.

Si ce scénario était retenu, des élèves de Vanier pourraient ne plus avoir accès à l'école secondaire Joseph-François-Perreault, située sur le chemin Sainte-Foy, où on offre un programme d'éducation internationale puisque cette école se retrouverait dans la commission scolaire des Premières-Seigneuries, explique-t-elle.

Ce redécoupage viendrait par ailleurs «fragiliser les quartiers centraux», ajoute Mme Robitaille, puisque la commission scolaire ne pourrait plus mettre à profit l'expertise qu'elle a développée au fil des ans auprès des élèves allophones et issus de milieux défavorisés.

Pour contrer ce scénario, les commissions scolaires de Portneuf, des Découvreurs et de la Capitale se sont entendus sur un plan B : elles proposent au ministre Bolduc de conserver telle quelle la commission scolaire de la Capitale, tout en fusionnant Portneuf avec les Découvreurs de même que les Premières-Seigneuries avec Charlevoix.

Cette dernière s'oppose toutefois à la fusion avec sa voisine et réclame plutôt un statut particulier auprès du ministre Bolduc.

De son côté, la commission scolaire des Premières-Seigneuries a décidé mardi soir d'appuyer la proposition du ministre Bolduc plutôt que de se rallier aux autres commissions scolaires de la région.

«On croit qu'à deux regroupements, on peut très bien faire le travail», a affirmé son président, René Dion.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer