Plan de fusion des commissions scolaires: les présidents demandent plus de temps

Actuellement, la réforme prévoit une fusion des commissions... (Photo: Émilie O'Connor, Le Nouvelliste)

Agrandir

Actuellement, la réforme prévoit une fusion des commissions scolaires de Portneuf, des Découvreurs et de la Capitale, et un regroupement de celles des Premières-Seigneuries et de Charlevoix.

Photo: Émilie O'Connor, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Les présidents des cinq commissions scolaires de la région de Québec pourraient avoir des difficultés à présenter une contre-proposition au projet de fusion du ministre Yves Bolduc, si l'on se fie à la position tranchée de Pierre Girard, président de la commission scolaire de Charlevoix, qui s'oppose coûte que coûte à une fusion avec les Premières-Seigneuries.

«C'est la seule gouvernance significative qu'on a dans Charlevoix. On ne la laissera pas aller», a affirmé samedi M. Girard, à la sortie d'une réunion qui rassemblait tous les membres de la Fédération des commissions scolaires du Québec (FCSQ).

«On a des réalités bien différentes du reste de la Capitale-Nationale. On est dans la ruralité, ils sont dans l'urbanité. C'est une belle dualité, mais pas pour une fusion, parce que nos valeurs sont différentes.»

En début de semaine, M. Girard rencontrera le ministre responsable de la Capitale-Nationale, Sam Hamad, et le ministre de l'Éducation, Yves Bolduc, question de faire valoir son point de vue. «Il y a ouverture à la négociation. Tout n'est pas joué. [...] On compte faire en sorte que le ministère [de l'Éducation] change d'idée par rapport à Charlevoix.»

Une position qui pourrait compliquer la tâche d'Alain Fortier, président de la commission scolaire des Découvreurs et de la table régionale de la Capitale-Nationale, qui travaille actuellement à l'élaboration d'une contre-proposition aux fusions proposées à Québec par le gouvernement.

Actuellement, la réforme prévoit une fusion des commissions scolaires de Portneuf, des Découvreurs et de la Capitale, et un regroupement de celles des Premières-Seigneuries et de Charlevoix. «Idéalement, on voudrait trois commissions scolaires plutôt que deux», a expliqué David Montminy, président de la commission scolaire de Portneuf. Dans tous les cas, il y aurait fusion entre Premières-Seigneuries et Charlevoix.

«On est à discuter et à essayer de se comprendre, à prendre une distance par rapport aux intérêts personnels et à se réunir autour d'un intérêt commun.

À savoir si la table régionale de la Capitale-Nationale sera en mesure d'en arriver à un consensus, M. Fortier se fait discret. «En ce moment, je sens le besoin de discuter encore. [...] Notre demande première, c'est de nous laisser du temps.»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer