Pénalité de 200 $ pour les élus absents aux Premières-Seigneuries

Selon la politique adoptée mardi, les élus de... (Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

Selon la politique adoptée mardi, les élus de la commission scolaire des Premières-Seigneuries - dont on voit ici le siège social - auront droit à une absence par année. Par la suite, une pénalité de 200 $ par absence sera imposée.

Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Daphnée Dion-Viens
Le Soleil

(Québec) Les chaises vides devraient être moins nombreuses lors des séances du conseil de la commission scolaire des Premières-Seigneuries. Une pénalité de 200 $ sera imposée aux commissaires en cas d'absence.

Cette nouvelle politique pour contrer l'absentéisme de certains élus a été adoptée mardi soir par le nouveau conseil des commissaires, formé à la suite des élections scolaires du 2 novembre. Le nouveau président, René Dion, en avait fait une priorité pendant la campagne électorale. «On n'avait pas le choix, ça faisait longtemps qu'on en parlait. Je voulais que ça se règle au plus vite, dès le début du nouveau mandat», a-t-il lancé.

En août, Le Soleil rapportait qu'en moyenne, un élu sur cinq était absent lors des rencontres de ce conseil des commissaires, ce qui représentait le taux d'absentéisme le plus élevé des commissions scolaires de la région de Québec, soit 20 %.

Dans nos pages récemment, M. Dion avait dénoncé haut et fort la situation. «Si tu n'as pas le temps et que tu n'es pas libre, reste chez vous. C'est un manque de respect. Comment veux-tu défendre les commissaires quand on lit dans les journaux qu'il y a de l'absentéisme? Ce sont des choses qui me choquent», avait-il affirmé.

Selon la politique adoptée mardi, les élus auront droit à une absence par année, qui comprend une dizaine de séances du conseil. Par la suite, une pénalité de 200 $ par absence sera imposée. Cette pénalité s'appliquera si le commissaire s'absente pendant plus de la moitié de la rencontre.

À la commission scolaire des Premières-Seigneuries, qui couvre les secteurs de Beauport et de Charlesbourg ainsi que les municipalités de la Côte-de-Beaupré, le salaire des élus s'élève à 5569 $ pour la période du 10 novembre au 30 juin.

Dans la région, d'autres commissions scolaires ont adopté des politiques similaires au cours des dernières années. Aux Découvreurs, depuis environ deux ans, un élu qui s'absente du conseil des commissaires est privé de 200 $, ce qui représente environ les deux tiers de son salaire mensuel. Aux Navigateurs, sur la Rive-Sud, la pénalité est de 100 $ par rencontre.

Cette stratégie semble donner des résultats puisque dans ces deux commissions scolaires, le taux d'absentéisme était respectivement de 10 % et 12 % au cours de la dernière année, soit les plus bas de la région.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer