• Le Soleil > 
  • Actualités > 
  • Éducation 
  • > Commission scolaire des Découvreurs: les coupes dans les services aux élèves remises en question 

ÉLECTIONS SCOLAIRES

Commission scolaire des Découvreurs: les coupes dans les services aux élèves remises en question

Commission scolaire des Découvreurs... (Photothèque Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Commission scolaire des Découvreurs

Photothèque Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Daphnée Dion-Viens
Le Soleil

(Québec) Pascal-Pierre Paillé, candidat à la présidence de la commission scolaire des Découvreurs, dénonce haut et fort les coupes dans les services aux élèves décrétées par l'équipe en place. Son adversaire, le président sortant Alain Fortier, défend ses choix et réaffirme qu'il n'est pas question de refaire les calculs.

À la commission scolaire des Découvreurs, les sommes consacrées à l'aide aux devoirs, à l'achat de livres et à la lutte contre l'intimidation ont été réduites cette année, en raison des compressions imposées par le gouvernement Couillard.

Mais Pascal-Pierre Paillé, un enseignant de formation en éducation physique qui a aussi été député du Bloc québécois, est convaincu qu'il aurait été possible de faire autrement. «Je ne suis pas d'accord avec les coupes qui ont été faites. Il faut trouver de nouvelles façons de faire qui sont moins coûteuses», affirme celui qui avait été élu commissaire en 2007 à la commission scolaire des Découvreurs avant de quitter son siège pour prendre le chemin d'Ottawa, un an plus tard.

L'aide aux devoirs, par exemple, pourrait être assurée par des étudiants en enseignement ou des grands-parents, avance-t-il. Des partenariats avec les villes de Québec, Saint-Augustin et L'Ancienne-Lorette pourraient aussi être renforcés afin de partager les coûts de certains services.

M. Paillé, qui se dit ouvert aux fusions et aux regroupements de services entre commissions scolaires, estime d'ailleurs que ces organisations devraient être plus proactives à ce chapitre. «Pourquoi on attendrait avant de le faire?» lance ce candidat indépendant.

Président de la commission scolaire des Découvreurs depuis 2009, Alain Fortier n'est pas du même avis. Il est contre les fusions puisque les avantages restent à démontrer, affirme-t-il. «À toutes les fois qu'il y a eu des fusions, il me semble qu'il n'y a pas eu beaucoup d'économies.»

«Mur à mur» illogique

Concernant les coupes dans les services aux élèves, M. Fortier rappelle que les décisions ont été prises en collaboration avec les directions d'école et que le milieu est le mieux placé pour évaluer les besoins des élèves. Il n'est pas prêt à refaire ses devoirs, comme le demande le ministre de l'Éducation, Yves Bolduc, qui a récemment écrit aux commissions scolaires pour leur demander de ne pas couper dans l'achat de livres ou l'aide aux devoirs.

«Ça ne tient pas la route d'avoir des décisions mur à mur», dit-il, puisque les besoins varient d'une école à l'autre.

Alain Fortier, qui est à la tête d'Équipe action scolaire, veut aussi améliorer la communication avec les parents et déplacer les élèves de l'école Madeleine-Bergeron, qui ont un handicap physique, à l'école des Grandes-Marées, qui a été fermée en 2012. Son équipe présente des candidats dans chacune des 10 circonscriptions.

Le troisième candidat dans la course à la présidence, Ghalem Anani, pense de son côté que la commission scolaire pourrait couper ailleurs afin de ne pas pénaliser les familles à faible revenu.

Cet ingénieur de formation, qui n'a jamais siégé comme commissaire, a par ailleurs décidé de se présenter parce qu'il veut améliorer la maîtrise du français chez les élèves, en réinstaurant davantage de séances d'écriture en classe.

La commission en chiffres

Le territoire de la commission scolaire des Découvreurs comprend l'arrondissement Sainte-Foy-Sillery-Cap-Rouge de la Ville de Québec ainsi que les villes de Saint-Augustin-de-Desmaures et de L'Ancienne-Lorette.

  • 103 000: Nombre d'électeurs
  • 10: Nombre de postes de commissaires à pourvoir (auparavant 21)
  • 0: Nombre de commissaires élus par acclamation
  • 20 760 $: Rémunération du président
  • 7,1 %: Taux de participation au scrutin de 2007

Jour du vote : 2 novembre

Vote par anticipation : 26 octobre

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer