ÉLECTIONS SCOLAIRES

Commission scolaire des Navigateurs: le compte de taxe sous la loupe

Trois candidats se font la lutte pour la... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Trois candidats se font la lutte pour la présidence de la commission scolaire des Navigateurs.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Daphnée Dion-Viens
Le Soleil

(Québec) Jean-Jacques Raynaud, candidat à la présidence de la commission scolaire des Navigateurs, veut mettre un frein à l'augmentation de la taxe scolaire. Un de ses opposants, François Caron, se méfie des «solutions magiques». Il veut plutôt augmenter les regroupements de services entre commissions scolaires et travailler davantage avec les municipalités pour mieux utiliser les deniers publics.

M. Raynaud, un homme d'affaires à la retraite, fait des taxes scolaires son cheval de bataille. «Quatre-vingt-dix-huit pour cent des gens que j'ai rencontrés sont préoccupés par les taxes scolaires. On se demande quand ça va arrêter d'augmenter», lance-t-il. Ce dernier veut stabiliser le compte de taxe pour que l'augmentation ne dépasse pas l'inflation.

Puisqu'il n'a jamais été élu commissaire, M. Raynaud ne peut expliquer comment il y arrivera tout en préservant les services aux élèves. Mais puisqu'il est un gestionnaire d'expérience, il est convaincu qu'il y a moyen «de couper ailleurs». «Dans toute organisation, il peut y avoir des nouvelles idées», affirme celui qui a été pdg de l'entreprise Alimentation Laniel St-Laurent jusqu'en 2013.

Réorganisation

Un de ses rivaux est François Caron, vice-président de la commission scolaire des Navigateurs depuis 2003. Ce dernier rappelle que lors de la première vague de compressions, son organisation a été l'une de celles qui a le moins refilé la facture aux citoyens, en réorganisant ses services administratifs. Mais avec les coupes additionnelles, il faudra l'an prochain soit couper des services aux élèves ou taxer davantage, dit-il: «Nous sommes à l'os, c'est certain.»

Même si une nouvelle hausse de taxe lui semble inévitable, il reste cependant des avenues à explorer pour en diminuer l'impact, ajoute-t-il. Lors du dernier conseil des commissaires, la commission scolaire a adopté une résolution afin d'analyser la possibilité de regrouper le service de la taxe scolaire avec les trois autres commissions scolaires de la Rive-Sud. Une avenue prometteuse, selon M. Caron.

«Personnellement, je suis ouvert à d'autres regroupements de services, comme en informatique», dit celui qui fait campagne, entre autres, sur les réseaux sociaux.

Cet ancien directeur régional au ministère de la Faune voudrait aussi améliorer la collaboration entre la commission scolaire et les municipalités de la Rive-Sud pour diminuer le coût des équipements sportifs. Il donne en exemple le stade de soccer intérieur Honco, sur le terrain de l'école des Etchemins, qui est utilisé à la fois par les élèves et les citoyens.

Protéger l'éducation

De son côté, le candidat à la présidence Marc Brochu veut s'impliquer davantage parce qu'il croit que «l'éducation, comme l'eau et l'air, doit être protégée».

Ce commissaire élu depuis 2003 souhaite aussi mettre fin aux élections scolaires, non pas pour faire des économies mais plutôt pour recruter «les candidats les plus performants». Les commissaires devraient être non pas élus mais plutôt désignés au terme d'un processus de sélection qui comprendrait différentes étapes, dont des entrevues dirigées, affirme-t-il.

Par ailleurs, M. Brochu, qui se décrit comme un «charpentier de société», croit beaucoup à l'implication bénévole et estime que cet aspect devrait occuper une plus grande place dans la formation des élèves du secondaire, tout comme le secourisme.

***

La commission en chiffres

Le territoire de la commission scolaire des Navigateurs, sur la Rive-Sud, comprend la ville de Lévis ainsi que plusieurs autres municipalités dans Lotbinière, comme Saint-Apollinaire, Saint-Agapit et Laurier-Station.

  • 137 500: nombre d'électeurs
  • 11: nombre de postes de commissaires à pourvoir
  • 4: nombre de commissaires élus par acclamation
  • 23 855 $: salaire actuel du président
  • 6,8 %: taux de participationau scrutin de 2007

Jour du vote : 2 novembre

Vote par anticipation : 26 octobre

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer