La Fondation pour l'alphabétisation menacée de fermeture

Au Québec, 49 % des gens âgés de... (Photothèque La Presse)

Agrandir

Au Québec, 49 % des gens âgés de 16 à 65 ans ont des difficultés de lecture, selon l'Enquête internationale sur l'alphabétisation et les compétences des adultes. Parmi eux, près d'un million sont analphabètes.

Photothèque La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Daphnée Dion-Viens
Le Soleil

(Québec) En cette période d'austérité budgétaire, la Fondation pour l'alphabétisation est menacée de fermeture. Le ministère de l'Éducation n'a toujours pas renouvelé sa subvention, si bien que l'organisme pourrait devoir mettre la clé sous la porte dès la fin octobre.

C'est ce qu'a indiqué mardi au Soleil Diane Mockle, présidente-directrice générale de l'organisme, qui célébrait ses 25 ans il y a quelques semaines. «Ça presse, on a réussi à étirer l'élastique au maximum, mais ma caisse est à sec», a-t-elle laissé tomber. 

Attendue pour le 30 septembre, la subvention annuelle provenant du ministère de l'Éducation n'a toujours pas été versée, alors qu'elle représente environ 70 % du budget de la Fondation.

À cette incertitude financière s'ajoute la difficulté toujours plus grande d'attirer des fonds provenant du secteur privé, ce qui vient «sérieusement menacer la survie de la Fondation», précise Mme Mockle. Sur Internet, une pétition pour la survie de l'organisme comptait 1322 signatures en fin de journée mardi.

La Fondation pour l'alphabétisation, qui a été responsable de plusieurs campagnes de sensibilisation au fil des ans, est le seul organisme au Québec qui défend ces enjeux sur la place publique, explique Diane Mockle. «Déjà qu'il n'y a pas une super grande visibilité qui est accordée à cet enjeu-là au Québec, ça va disparaître complètement» si la Fondation ferme ses portes, ajoute-t-elle.

L'organisme, par le biais de deux lignes téléphoniques de références, aide par ailleurs 10 000 adultes chaque année à retourner aux études et offre 40 000 livres à des enfants issus de milieux défavorisés. 

Au Québec, 49 % des gens âgés de 16 à 65 ans ont des difficultés de lecture, selon l'Enquête internationale sur l'alphabétisation et les compétences des adultes. Parmi eux, près d'un million sont analphabètes.

Il s'agit d'un «problème important», rappelle Dave Turcotte, député péquiste et porte-parole de l'opposition officielle en matière d'alphabétisation. S'il est cohérent avec ses propos, le ministre de l'Éducation, Yves Bolduc, doit assurer la survie de l'organisme, dit-il : «Il y a eu sa bourde sur les livres, il a dit après que les livres étaient importants, maintenant, il faudrait qu'il agisse.»

Au cabinet du ministre Bolduc, son attachée de presse Yasmine Abdelfadel se contente d'affirmer qu'«on travaille très fort sur le dossier». La Fondation compte 12 employés.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer