Beauport: grogne à cause d'une école restée ouverte malgré une panne de courant

L'école secondaire Samuel-de-Champlain... (Image tirée de Google Street View)

Agrandir

L'école secondaire Samuel-de-Champlain

Image tirée de Google Street View

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Daphnée Dion-Viens
Le Soleil

(Québec) Les élèves de l'école secondaire Samuel-de-Champlain, à Beauport, ont dû assister à leurs cours dans la pénombre et manger leur lunch froid, lundi dernier. La commission scolaire des Premières-Seigneuries a décidé de ne pas fermer l'école malgré une panne d'électricité, ce qui a soulevé la grogne des profs, des employés et de plusieurs parents.

Lundi matin, à l'arrivée des élèves, l'école était privée d'électricité, mais la commission scolaire a décidé de ne pas la fermer. Résultat : plusieurs cours ont été donnés dans des locaux non éclairés par une journée particulièrement sombre, sans ordinateurs ni tableaux interactifs.

Puisque la panne s'est prolongée pendant l'heure du dîner, des jeunes n'ont pu manger à la cafétéria ni utiliser les micro-ondes pour faire chauffer leur lunch. Des élèves de première secondaire, complètement déboussolés, étaient en pleurs, a-t-on raconté au Soleil.

Lors de la reprise des cours, en début d'après-midi, des jeunes n'avaient rien mangé et il ne restait que le quart des élèves qui étaient en classe, selon nos informations. Le courant a finalement été rétabli vers 14h.

Excuses réclamées

Plusieurs parents ont exprimé leur mécontentement sur la page Facebook de la commission scolaire. De son côté, le personnel de l'école secondaire fera parvenir une lettre à la commission scolaire au cours des prochains jours pour déplorer la situation, une initiative appuyée par le conseil d'établissement de l'école. Des excuses seront même réclamées pour la mauvaise gestion de cet incident. 

À la commission scolaire des Premières-Seigneuries, le secrétaire général Jean-François Parent explique qu'il y a fermeture d'école seulement par temps froids, à cause du manque de chauffage, et lorsqu'il n'y a pas d'eau courante ni d'égout, ce qui n'était pas le cas lundi. Pendant l'heure du dîner, «on estimait que les enfants pouvaient se débrouiller autrement» puisqu'il existe des restaurants à proximité de l'école, explique M. Parent. Ce dernier affirme n'avoir reçu que quelques appels de parents mécontents.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer