Compressions de 42 millions $ à l'Université Laval

Le vice-recteur exécutif de l'Université Laval, Éric Bauce... (Photothèque Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Le vice-recteur exécutif de l'Université Laval, Éric Bauce

Photothèque Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Daphnée Dion-Viens
Le Soleil

(Québec) Les compressions exigées pour l'ensemble du réseau universitaire s'élèveraient non pas à 172 millions $ mais à plus de 300 millions $, selon les calculs de l'Université de Montréal. Du côté de l'Université Laval, le vice-recteur exécutif Éric Bauce affirme que les coupes représentent 42 millions $ uniquement pour son établissement.

À l'Université Laval, le manque à gagner est plus de deux fois supérieur aux coupes de 18 millions $ imposées par le précédent gouvernement pour chacune des deux dernières années. «Dans notre histoire, à ma connaissance, on n'a jamais vu une coupe d'une telle ampleur», affirme M. Bauce, qui gère un budget de 600 millions $. Il est cependant trop tôt pour savoir concrètement comment se traduiront ces compressions, ajoute le vice-recteur. «À ce stade-ci, c'est bien difficile à dire. La prochaine étape, c'est de s'asseoir avec nos doyens pour voir comment on va gérer la situation.»

L'an dernier, le recteur Denis Brière avait indiqué au Soleil que trois de ses facultés pourraient être en péril s'il y avait de nouvelles compressions en 2014-2015. À cette époque, les recteurs avaient dénoncé haut et fort les compressions sur la place publique, et ce, à maintes reprises.

Cette fois-ci, le ton est plus prudent. «On va essayer de faire notre part comme tout le monde, affirme M. Bauce. On va continuer à faire ces efforts-là parce qu'on pense que l'équilibre budgétaire est important.» Ce dernier ajoute néanmoins qu'«on ne cesse de fragiliser le réseau universitaire québécois». 

300 millions $?

Le Soleil rapportait lundi que le gouvernement Couillard impose au réseau universitaire des compressions records qui s'élèvent à 172 millions $ pour 2014-2015. Mais les chiffres officiels du ministère de l'Enseignement supérieur, que l'on retrouve dans les orientations budgétaires transmises aux universités, sont contestés par certaines universités.

À l'Université de Montréal, on estime que les compressions pour l'ensemble du réseau universitaire s'élèvent plutôt à 300 millions $, peut-on lire dans un message que le vice-recteur aux finances, Éric Filteau, a envoyé lundi en début de soirée à la communauté universitaire. Le manque à gagner additionnel pourrait s'expliquer notamment par l'augmentation des coûts de système et de la clientèle étudiante, deux facteurs qui varient selon les établissements et qui ne sont pas totalement couverts par les sommes rendues disponibles par Québec. L'Université de Montréal, dont le budget pour l'année 2014-2015 prévoit déjà un déficit de 5 millions $ en raison de compressions de 15 millions $, doit maintenant composer avec de nouvelles coupes de 25 millions $, indique M. Filteau. 

La FEUQ inquiète des compressions

La Fédération étudiante universitaire (FEUQ) s'inquiète des compressions records imposées aux établissements québécois.

«Ce qui est le plus déconcertant, c'est que la décision des coupes a été prise en catimini, entre le Ministère et les administrations universitaires sans que les étudiants aient eu leur mot à dire» sur la disparition de services qui les touchent directement, ajoute son président, Jonathan Bouchard.

Plutôt que de procéder à une nouvelle coupe «paramétrique», les universités ont proposé au ministère de l'Enseignement supérieur en juin de faire disparaître certaines enveloppes spécifiques, dont celle qui servait à financer du soutien à l'insertion professionnelle des étudiants.

Dans ce contexte, la création d'un Conseil national des universités, qui permettrait une meilleure concertation dans le réseau universitaire, est une priorité, selon la FEUQ.  

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer