Écoles privées: les pires compressions depuis 15 ans

Les élèves pourraient être plus nombreux par classe,... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Les élèves pourraient être plus nombreux par classe, des services pourraient disparaître, des travaux d'entretien sur les édifices pourraient être retardés. Il est encore trop tôt pour dire concrètement quels seront les impacts de ces coupes.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Daphnée Dion-Viens
Le Soleil

(Québec) Les compressions imposées aux écoles privées dans le budget Leitão sont les pires depuis 15 ans, selon la Fédération des établissements d'enseignement privés (FEEP), qui confirme que la facture refilée aux parents augmentera pour le transport scolaire.

Depuis 2009, les écoles privées ont eu droit à un financement en très légère augmentation, ce qui ne permettait pas de financer l'augmentation des coûts du réseau. Puisque les sommes versées n'ont pas été indexées, le manque à gagner s'élève à 524 $ par élève, selon la FEEP.

Mais ce n'est rien en comparaison des sommes prévues cette année, qui diminuent de 3 %. Alors qu'elles avaient reçu 480 millions $ en 2013-2014, les écoles privées recevront pour la prochaine année scolaire 466 millions $, soit 14 millions $ de moins même si le nombre d'élèves est en légère augmentation. «Là, on est dans autre chose», affirme Jean-Marc Saint-Jacques, président de la FEEP. «On ne sait pas trop par quel bord prendre ça. On gère déjà de façon très serrée.»

Les élèves pourraient être plus nombreux par classe, des services pourraient disparaître, des travaux d'entretien sur les édifices pourraient être retardés. Il est encore trop tôt pour dire concrètement quels seront les impacts de ces coupes. «Il va falloir trouver des solutions», lance M. Saint-Jacques.

Les écoles privées n'augmenteront pas systématique leurs droits d'admission, puisqu'elles risquent ainsi de perdre des joueurs. «La capacité de payer des parents a atteint une limite», ajoute M. Saint-Jacques. Selon une étude réalisée pour la FEEP, 31 % des parents retireraient leur enfant de l'école privée si la facture augmentait de moins de 1000 $ par année.

Un transfert d'élèves du privé vers le public ne serait pas avantageux pour l'État, qui devrait financer à 100 % ces élèves, ajoute M. Saint-Jacques. Présentement, les écoles privées sont financées à la hauteur de 60 %.

Transport scolaire

Mais la facture pour le transport scolaire risque bel et bien d'augmenter, confirme M. Saint-Jacques. Le budget Leitão prévoit une coupe de 20 millions $ sur deux ans dans le financement du transport scolaire.

Jusqu'à maintenant, les élèves du privé avaient droit à une subvention de 400 $ par élève, ce qui permettait aux écoles de réduire la facture refilée aux parents.

*****

10 % d'élèves en difficulté

Dans les écoles privées, un jeune sur 10 est un élève en difficulté. Ce calcul a été réalisé pour la première fois l'an dernier par le ministère de l'Éducation, explique la Fédération des établissements d'enseignement privés (FEEP). Selon ce relevé, 10 % des élèves dans les écoles privées régulières sont en difficulté, ce qui signifie que des mesures particulières sont mises en place pour les amener à réussir. Dans le réseau public, le nombre d'élèves en difficulté s'élève à 20 %, un nombre en constante augmentation depuis une dizaine d'années. Les écoles privées sont de moins en moins élitistes, affirme-t-on à la FEEP. Accueillir des élèves plus faibles ou qui présentent des difficultés particulières a d'ailleurs permis à des écoles en région de survivre. Comme dans le réseau public, les écoles privées sont aussi aux prises avec la baisse démographique, surtout au secondaire.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer